MADAGASCAR : Une vitrine présidentielle de reboisement à Analamanga Park

0

Une vitrine présidentielle de reboisement sera mise en place à Analamanga Park, dans la commune d’Ambalavao, district d’Atsimondrano. La signature de convention de partenariat pour sa mise en place a eu lieu lundi 21 décembre à Antsahavola, entre la ministre de l’Environnement et du Développement durable, Baomiavotse Vahinala Raharinirina et le gouverneur de région Analamanga, Hery Rasoamaromaka.

« À travers ce projet, 5,5 Ha de surface seront recouverts de Paulownia, une espèce à croissance rapide qui protège le sol et dont la capacité de séquestration de carbone est 10 fois plus élevée que les autres espèces », indique le ministère chargé de l’Environnement dans son communiqué relatif à ce projet. « Le Paulownia peut également être exploité dans la fabrication de meubles et de produits artisanaux ».

Le ministère, dans sa politique de reforestation de Madagascar, projette justement de planter des espèces à croissance rapide et des arbres fruitiers ayant la capacité de revaloriser le sol et de renforcer la protection de l’environnement. Il engage non seulement les citoyens, les adultes comme les élèves des établissements scolaires, à travers le projet « un enfant, un arbre » mais aussi les organismes publics et privés ainsi que les entreprises à contribuer largement au reboisement et à la reforestation du pays.

« Cet accord de partenariat revêt une importance particulière puisqu’elle permet de concrétiser le « Velirano » n°10 du président de la République, Andry Rajoelina, relatif à la reforestation de Madagascar », a indiqué la ministre chargée de l’Environnement. Dans sa vision pour l’environnement, le chef de l’État envisage d’augmenter jusqu’à 40 000 Ha la surface reboisée dans le pays. Un objectif déjà révisé à la hausse par le ministère de tutelle qui prévoit désormais 75 000 ha de surface reboisée chaque année.

Dans le cadre de la mise en place de cette vitrine, la région Analamanga précise que 2 750 jeunes plants de Paulownia seront mis à terre dans cette vitrine de reboisement. Il a également annoncé la mise en place d’un laboratoire de recherche ainsi qu’un showroom dédié aux arbres à croissance à Ambatofotsy.

Dans la région Analamanga qui dispose au total de 1,7 million de superficie, seuls 9% ont été couverts de forêt, soit 165 000 ha de surface boisée. « Ce taux est encore très faible par rapport à celui de l’ensemble du pays », indique Baomiavotse Vahinala Raharinirina lors de son discours d’où une plantation maximum de jeunes plants. « Mais cela ne suffit pas », indique-t-elle, « il faudra aussi maîtriser les feux de broussailles qui affectent 4 000 à 5 000 ha par an à Analamanga ».

madagascar-tribune.com/

Laisser un commentaire