Sénégal – Diembéring : La DER inaugure une fabrique de glace d’une capacité de 10 tonnes/jour

0

Bonne nouvelle les populations du sud du Sénégal. En effet, la Délégation à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER) a inauguré, samedi 27 février 2021 à Diembéring, une fabrique de glace d’une capacité de 10 tonnes/jour entièrement financé par elle-même pour un investissement estimé à 55 millions FCFA. La cérémonie d’inauguration de cette infrastructure de haute portée s’est déroulée en présence de Pape Amadou Sarr, délégué général de la DER. Elle est destinée au GIE « Deggo Liguèye ». La nouvelle unité permettra désormais aux mareyeurs de réduire les pertes et d’augmenter leur plus-value par la conservation du poisson. Cette infrastructure installée au quai de pêche du Cap Skiring est devenue une plateforme tournante de l’économie locale, notamment celui de la pêche. En ce sens, le transport et la conservation des produits halieutiques via cette unité de glace vont être bénéfiques dans toute la Casamance voire le pays. 

« On se félicite de la mise en place de cette structure par la DER qui nous est d’une importance capitale. Aujourd’hui, nous pouvons transporter les produits halieutiques pour les vendre à des distances importantes. Mais également, l’unité va créer des emplois locaux. Avec l’élargissement des activités, nous voulons que la DER nous construise un quai moderne de pêche », savouré Ibrahima Nissay, président du GIE « Deggo Liguèye ».   

Pour sa part, Tombon Guèye, maire de Diembéring, a dans la foulée invité les populations à prendre bon soin de cet ouvrage. À ce titre, il a précisé : « dans notre commune, il y a deux activités principales que sont la pêche et le tourisme. C’est pourquoi, le développement de ces deux secteurs doit aller ensemble. Donc cette unité vient à son heure pour le soutien des mareyeurs. » 

Comme l’anacarde, la DER compte résolument accompagner la pêche. Ainsi, elle compte s’impliquer activement dans ces deux secteurs porteurs dans la zone sud afin que ces secteurs soient maîtres de leur destin économique. 

À en croire le délégué général de la DER, accompagner les secteurs pour leur autonomisation est la prérogative de sa structure. « L’infrastructure qu’on vient d’inaugurer avec le préfet revêt un intérêt capital pour nous tous.  C’est un investissement important car la fabrique a coûté 55 millions FCFA pour une capacité de 10 tonnes par jour. C’est une doléance des acteurs formulée en présence du préfet d’il y a deux ans que nous venons de satisfaire, lors de notre visite dans le département d’Oussouye. D’ailleurs, il y a un camion frigorifique d’un GIE que nous avons financé dans le département de Foundiougne qui est venu chercher du poisson au Cap Skiring. Et comme il n’y a pas de glace, le camion est passé au marché Tilène pour acheter de la glace et aller chercher le poisson à cents kilomètres de Ziguinchor avant de retourner sur Foundiougne. » 

Des doléances ont été formulées par les mareyeurs comme la rénovation du quai de pêche, sujet qu’il compte aborder avec le ministre de la pêche. Mais il y a des demandes qu’il estime pouvoir satisfaire tout de suite comme les gilets de pêche, des moteurs, des pirogues, mais également les financements tels que les nano crédits.

Moctar FICOU / VivAfrik  

Laisser un commentaire