La Journée mondiale de la Terre nourricière célébrée ce jeudi 22 avril 2021

0

Sensibiliser les gens aux menaces qui guettent notre planète. Tel est l’objectif de la Journée mondiale de la Terre célébrée ce jeudi 22 avril 2021. Cet événement est un rendez-vous annuel qui rappelle l’importance de la nature et de la préservation de la planète. Il vise également à sensibiliser les populations du monde entier sur les thématiques environnementales.

Suffisant pour Dr Haïfa Boudegga, maître-assistante en entomologie, acarologie, apiculture à l’Institut supérieur agronomique de Chott Meriem et présidente de l’Association des sciences agronomiques de Chott Meriem (ASA-CM) de souligner la nécessité de « protéger les pollinisateurs ».

En fait, la pollinisation est un processus essentiel pour la production mondiale de denrées alimentaires, car les insectes pollinisateurs ont une influence sur la production de plus de 75% des principales cultures vivrières du monde. L’abeille à miel (Apis mellifera) joue notamment un rôle fondamental pour la fourniture d’aliments nutritifs, mais aussi d’autres types d’abeilles, d’autres insectes (comme les papillons, certaines mouches) et d’autres animaux qui sont déterminants pour notre production alimentaire.

 Rappelons que le jour de la Terre, ou journée mondiale de la Terre nourricière, a été célébré pour la première fois le 22 avril 1970, sous l’impulsion d’un sénateur américain, Gaylor Nelson, qui s’inquiétait de la détérioration de l’environnement aux États-Unis. Selon le site officiel du « Earth Day », le sénateur et son équipe ont choisi le 22 avril, jour de semaine entre les vacances et les examens de fin d’année, pour maximiser leurs chances de voir des étudiants rejoindre le mouvement. De nombreuses associations, organisations, étudiants et universités ont rejoint le mouvement et organisé des manifestations pour soutenir la protection de l’environnement.

C’est en 1990 que le Jour de la Terre devient un événement d’envergure mondiale, avec la participation des personnes issues de 141 pays différents. Le Jour de la Terre a notamment contribué à l’organisation du Sommet de la Terre des Nations Unies en 1992. En 2016, la signature de l’Accord de Paris sur le climat lors de la COP21 s’est déroulée le 22 avril.

S’exprimant mercredi 21 avril 2021 à la veille de la célébration de la 51ème journée mondiale de la Terre, le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU), a appelé à s’engager à restaurer la planète et à faire la paix avec la nature.

Les célébrations de cette année ont lieu à un moment où la planète se trouve « à un point de basculement », alors que l’humanité continue d’abuser du monde naturel. Nous pillons sans ménagement les ressources de la Terre, épuisons sa faune et traitons l’air, la terre et la mer comme des dépotoirs. Des écosystèmes cruciaux et des chaînes alimentaires sont poussés au bord de l’effondrement », a indiqué Antonio Guterres

« Il est important qu’en cette Journée internationale de la Terre nourricière nous insistions sur le passage à une économie plus durable, qui bénéficie à la fois à l’humanité et à la planète. Assurer une harmonie avec la nature et la Terre n’est plus uniquement souhaitable, mais nécessaire», a ajouté le patron de l’Organisation des Nations Unies. Alors que de nombreux scientifiques pointent du doigt les liens entre les changements climatiques et les pandémies, comme celle du coronavirus qui paralyse le monde entier, il est urgent pour l’ONU de prendre des engagements concrets pour le climat et la biodiversité. « Le rétablissement de la pandémie de COVID-19 est une opportunité de remettre le monde sur une voie plus propre, plus écologique et plus durable », a-t-il estimé.

« C’est suicidaire. Nous devons mettre fin à notre guerre contre la nature et la soigner pour qu’elle retrouve sa santé. Mettre fin à cette guerre nécessite une action climatique audacieuse qui limite l’augmentation de la température mondiale à 1,5 degrés Celsius, et des mesures plus fortes qui protègent la biodiversité et réduisent la pollution ainsi que les déchets », a indiqué M. Guterres.

Ces mesures permettront non seulement de sauvegarder la planète, qui est « notre seule maison », mais aussi « de créer des millions de nouveaux emplois », a encore affirmé le secrétaire général de l’ONU.

Cette journée est donc une journée de mobilisation et de sensibilisation à destination des habitants du monde entier, qui se déroule cette année évidemment dans le contexte particulier de la pandémie de Covid-19. La 51ème édition du Jour de la Terre se fait donc exclusivement en ligne, en raison de la pandémie. Depuis le 20 avril 2021, des conférences, discours, et discussions entre militants pour l’action climatique sont retransmises en direct sur le site internet Earthday.org et sur les réseaux sociaux.

Ce jeudi 22 avril 2021, en parallèle du Sommet sur le Climat organisé par le président américain Joe Biden, l’association EarthDay organise un sommet numérique en direct, à 19h heure française. Des événements en ligne sont aussi organisés par le site francophone Jourdelaterre.org.

Moctar FICOU / VivAfrik                       

Laisser un commentaire