L’AIE prédit une hausse de 4,5 % des émissions de CO2 augmenteront en 2021

0

La propagation de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) a plombé l’activité économique au cours de l’année écoulée. Une situation qui fait que 2020 a enregistré l’un des niveaux d’émissions de CO2 les plus faibles de ce siècle. Cependant, avec la reprise économique d’après la pandémie, le monde va se retrouver dans ses mauvaises habitudes de consommation d’énergie.

L’Agence internationale de l’énergie (AIE), dans son rapport Global Energy Review 2021, a prévu que les émissions de CO2 vont augmenter de 4,5 % cette année pour afficher 33 milliards de tonnes métriques. C’est 1,5 milliard de tonnes métriques de plus qu’en 2020. En outre, le rapport indique que 2021 devrait connaître la deuxième plus forte croissance des émissions de CO2 de l’histoire.

Cette prévision traduit la reprise économique progressive, après les campagnes de vaccination contre la Covid-19. Alors que les émissions de CO2 devraient rester inférieures à leur niveau de 2019, l’AIE prévoit que la demande mondiale d’énergie dépassera son niveau de 2019, le gaz et le charbon dépassant les niveaux d’avant la pandémie.

« Il s’agit là d’un terrible avertissement selon lequel la reprise économique après la crise de la Covid-19 est actuellement tout sauf durable pour notre climat. », a alerté le directeur exécutif de l’AIE, Fatih Birol. D’après lui, si les gouvernements de tous les pays n’agissent pas rapidement pour réduire les émissions, le monde risque d’être confronté à une situation encore pire en 2022.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire