Emploi et l’insertion socio-économique des jeunes : Macky Sall valide le programme d’urgence pragmatique et opérationnel à l’échelle nationale

0

Le président de la République du Sénégal a présidé, jeudi 22 avril 2021, le Conseil présidentiel sur l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD). Occasion saisit par Macky Sall pour le valider le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes, demandant, dans la foulée, au gouvernement de le finaliser avant le 30 avril prochain.

« Je valide le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socio-économique des jeunes, Xëyu Ndaw Ñi, sous réserve de l’intégration des observations pertinentes soulevées par les participants. J’instruis à cet égard le gouvernement à finaliser ledit programme avant le 30 avril 2021 », a déclaré Macky Sall en clôturant le Conseil présidentiel sur l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes.

Le chef de l’Etat du Sénégal a, en outre, indiqué qu’il tient à ce que ce Programme, qui sera issu du Conseil présidentiel sur l’emploi des jeunes soit pragmatique et orienté vers l’action mais opérationnel de façon diligente à l’échelle nationale. Il souligne également que la lutte contre le chômage des jeunes est une bataille de longue haleine qui ne se gagne pas en un seul jour mais « quelles que soient les difficultés, les circonstances, l’Etat n’abandonnera jamais » la jeunesse.

« Le programme que nous venons d’adopter a un coût. L’Etat le prendra en charge conformément aux orientations que j’ai données », a dit le président de la République, saluant « l’esprit constructif et solidaire qui a animé » les débats de ce conseil.

M. Sall avait annoncé une réorientation des allocations budgétaires à hauteur de 450 milliards de francs CFA, au moins sur trois ans, en réponse aux besoins des jeunes en termes de formation, d’emplois, de financements de projets et de soutiens à l’entreprenariat au secteur informel.

Ces ressources serviront à financer le Programme d’urgence pour l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes qu’il appelle « xeyu ndaw gni » (l’emploi des jeunes en Wolof) qui sera issu dudit Conseil présidentiel. Pour le président Sall ce Programme devra aussi répondre aux exigences d’inclusion, d’équité territoriale et de justice sociale. « J’ai tenu à ce que le processus préparatif du Conseil soit inclusif, en partant des réalités de nos terroirs et associant la jeunesse dans toutes ses composantes (jeunesse ouvrière, artisanale, paysanne, artistique, jeunesse des Daaras, du secteur informel, des cultures urbaines et de loisir), insiste-t-il. 

Il a annoncé que dès le mois de mai prochain, le recrutement de 65 000 jeunes va démarrer sur l’ensemble du territoire national.

« Un quota spécial sera réservé au recrutement de 5 000 enseignants pour le préscolaire, le primaire, le moyen et le secondaire y compris les daaras modernes et l’enseignement arabe », a-t-il précisé.

Selon lui, « la renégociation de la convention Etat-employeurs élargie à la filière de l’agriculture et de l’agrobusiness devra atteindre un objectif de 15 000 emplois ». Le président de la République a annoncé que le budget de la Convention Etat-Employeur sera porté d’un milliard de FCFA à 15 milliards de FCFA par an, soit 9,6 milliards FCFA pour l’année en cours. Il a également annoncé que le data center qui sera inauguré en mai à Diamniadio favorisera l’éclosion de 4 600 entreprises pour générer plus de 15 700 emplois dont 720 directs.

Le Conseil présidentiel sur l’emploi et l’insertion socioéconomique des jeunes permettra, selon Macky Sall, de faire un diagnostic honnête de la situation de l’emploi, de l’employabilité et l’entreprenariat des jeunes pour en dresser un tableau d’ensemble. « Nous voulons mesurer nos actions, identifier nos contraintes et corriger surtout nos insuffisances pour améliorer nos performances », confie le chef de l’Etat.  Qui ajoute que « nous ne partons pas de zéro parce que les préoccupations des jeunes pour l’emploi et la création d’activités génératrices de revenus ont toujours été au cœur des priorités que j’ai assignées aux structures et mécanismes de soutien à l’encadrement et aux financements des jeunes et des femmes notamment ».

Le chef de l’Etat a assuré que « les ministres chargés des Finances et de l’Economie proposeront des projets de contrats de performance que l’Etat signera avec les structures impliquées dans l’exécution du Programme d’urgence, selon une gestion axée sur les résultats », a-t-dit. Indiquant que l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) sera mise à contribution.

Le ministre chargé de la formation professionnelle poursuivra, en relation avec les ministres chargés des Finances et de l’Economie, le projet de construction des Centres de Formation professionnelle à l’échelle départementale. Macky Sall a invité à « poursuivre et à gagner la bataille pour la revitalisation des valeurs ; valeurs humaines, valeurs citoyennes, valeurs civiques, valeurs patriotiques ». « Ces valeurs, je souhaite que chacun de nous en fasse son viatique de manière à développer le trait de caractère qui conduit les transformations positives de notre pays », a conclu le chef de l’Etat sénégalais.

Moctar FICOU / VivAfrik                           

Laisser un commentaire