Le projet pilote BIPP lancé pour appuyer les initiatives pro-nature en Afrique Australe

0

Le projet pilote Biodiversity Partners Program (BIPP) est lancé pour la première fois cette en 2021 par le Campus Agence française de développement (AFD). À travers un parcours hybride et innovant de quatre mois, le BIPP accompagnera 30 participants issus du monde de l’entreprise, de l’entreprenariat, d’institutions publiques et d’ONG dans leurs projets pro-nature. Le lancement de cette initiative entre dans le cadre élargir l’action pro-nature au-delà des cercles d’acteurs déjà engagés pour la biodiversité.

Ce projet pilote lancé par l’AFD vise 30 entrepreneurs et intrapreneurs de huit pays d’Afrique australe pour accélérer leurs initiatives pro-nature. Les candidatures pour cette première édition sont ouvertes.

L’appel à candidatures est ouvert du 1er avril au 6 mai 2021. Il suffit de remplir le formulaire en ligne disponible sur le site web du programme. Les candidatures seront évaluées en fonction du caractère innovant de leur projet et leur impact positif sur la biodiversité. La formation est entièrement prise en charge, précisé l’Agence française de développement dans son site officiel.

Il est porté en partenariat avec le Sustainability Institute et l’African Management Institute, et se donne pour objectifs d’encourager de nouvelles institutions et entreprises à la création de démarches pro-nature, d’élargir notre perception du lien au vivant pour accélérer la mise en action et de développer un écosystème d’acteurs régionaux, ajoute-t-on dans le site de l’AFD.

La structure françaiseprécise que le BIPP qui cible la régénération de la biodiversité en Afrique australe, est ouvert aux participants du Malawi, de Zambie, d’Angola, de Namibie, du Mozambique, du Zimbabwe, du Botswana et d’Afrique du Sud. Porteurs d’initiatives individuelles ou collectives issus du secteur public, du secteur privé ou d’ONG, ces 30 participants seront sélectionnés pour le caractère innovant et réplicable de leur projet et pour la diversité de leurs profils. Le but est de créer des synergies pluridisciplinaires et multisectorielles autour des enjeux de biodiversité. Dans cette optique, l’appel à candidatures vise deux types de profil : les entrepreneurs ayant créé une ONG ou une entreprise avec une ambition pro-nature et les intrapreneurs ayant un projet pro-nature au sein de leur institution ou entreprise.

Articulé en trois phases entre juin et octobre 2021, le BIPP a pour but d’offrir aux participants une vision élargie des enjeux de biodiversité, de leur permettre d’intégrer celle-ci dans leurs projets et enfin de les accompagner dans leur déploiement opérationnel en vue de travailler à leur viabilité et à leur impact. La formation s’appuie à la fois sur des contenus innovants, des techniques d’intelligence collective et sur un business sprint pour accélérer les projets.

Les participants auront l’occasion de parcourir et de tester dans leur projet un ensemble de savoirs et d’outils, allant des solutions fondées sur la nature à l’écologie profonde en passant par la pensée systémique, les savoirs locaux et la gestion de projets biodiversité. Afin de proposer aux porteurs de projets une formation complète, le programme leur propose une vision élargie, un ancrage de leur engagement sur le terrain et une orientation à l’action adaptée à leur évolution dans un environnement complexe.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire