Hann-Gestion des déchets solides sur la plage : Une brigade de la propreté créée

0

La présence de déchets solides est de moins en moins visible sur la plage de Montagne 5, située à Yarakh, selon Moussa Diack, acteur communautaire. Cette situation, d’après lui, est à mettre sur le compte des actions menées par le Collectif pour la défense des intérêts de Hann dont les membres investissent, tous les quinze jours, cette plage pour y mener des opérations de nettoiement. Le Quotidien

«A nos débuts, nous mobilisions 200 sacs dans lesquels étaient parquées des ordures. Mais à l’heure actuelle, nous n’arrivons qu’à avoir une vingtaine, une trentaine de sacs remplis d’ordures. Cela prouve que les déchets solides sont en train de diminuer sur la plage», se félicite M. Diack.

Parlant du projet de dépollution de la baie de Hann, il souligne que «le projet est en marche» et la canalisation pour l’évacuation des eaux usées est entamée.

L’une des préoccupations du Collectif pour la défense des intérêts de Hann est la gestion des déchets solides qui «n’est prise en compte par le projet de dépollution de la baie de Hann», selon notre interlocuteur qui souligne que les membres du collectif en ont fait leur «combat».

C’est sous ce rapport qu’il faudra comprendre tout le sens de cette brigade de propreté que ledit collectif compte installer sur cette plage, en partenariat avec l’Union européenne, pour la maintenir davantage propre, à en croire Moussa Diack.

«Dans le cadre de la dépollution de la baie de Hann, l’Union européenne soutient certaines activités des organisations communautaires de base. On va mettre en place des poubelles, des brigades de la propreté. C’est en fait une initiative qui vient de nous jeunes. L’union nous soutient. Ce sont juste des activités de soutien en matériels. Un projet de pilote sera mis en place. Des poubelles seront mises en place avec des messages de sensibilisation et du matériel nous sera fourni pour qu’on puisse continuer notre travail», explique notre interlocuteur.

Le Quotidien

Laisser un commentaire