Sénégal : La mairie de Kaolack et la SEN’EAU déterminées à mettre fin à la pénurie d’eau potable à Lyndiane

0

La pénurie d’eau potable qui frappe le quartier de Lyndiane de Kaolack sera bientôt un vieux souvenir. Car, la mairie de Kaolack, une région située au centre du Sénégal et la SEN’EAU ont entamé des démarches pour permettre l’approvisionnement en eau potable des populations de ce quartier, confrontées depuis quelques jours à une pénurie du liquide précieux, a indiqué, vendredi 20 août 2021, son agent-voyer, Ndèye Diop.

« Nous compatissons avec la population de Lyndiane. Ce n’est pas facile de se priver d’eau pendant une semaine. Néanmoins, la mairie fait son possible pour que cette population puisse accéder à l’eau », a rassuré Mme Diop en marge d’un point de presse.

Rappelons que depuis une semaine, la Société nationale de commercialisation des oléagineux du Sénégal (SONACOS) Lyndiane qui assurait l’alimentation en eau de ce quartier périphérique de la commune de Kaolack, peine à le faire. Les populations locales sont depuis lors obligées de parcourir plusieurs kilomètres pour trouver le liquide précieux.

Jeudi 19 août 2021, elles ont décidé de marcher pour exiger des branchements à domicile dans les meilleurs délais.

« La mairie fait son possible pour que l’eau puisse accéder au quartier de Lyndiane. Nous avions cinq kilomètres d’eau que nous avions répartis dans certains quartiers et Lyndiane était notre priorité. Mais, cette population n’avait pas accepté de se débrancher du réseau de la SONACOS, vu que c’est gratuit », a expliqué Ndèye Diop.

L’agent-voyer de la mairie de Kaolack a ajouté que « Lyndiane a aujourd’hui des bornes-fontaines. La mairie avait tout temps fait des démarches, pour que l’eau puisse accéder dans les maisons. Mais, c’est la population qui avait refusé. La SEN’EAU leur avait demandé de se débrancher de la SONACOS afin de les brancher, mais, malheureusement, elle n’avait pas accepté ».

Avant de préciser que les autorités municipales ont finalement « réussi à convaincre les populations de Lyndiane » qui ont, dit-elle, « accepté de se débrancher du réseau de la SONACOS ».

Privé d’eau depuis une semaine, le quartier de Lyndiane est alimenté par l’usine de la SONACOS depuis 1937 au nom de la responsabilité sociétale d’entreprise. Mais, il est constamment plongé dans une pénurie d’eau à cause de la panne d’une machine de l’entreprise qui, selon nos informations, coûte 17 millions de francs CFA.

En attendant de régler la situation, les populations de Lyndiane vont s’approvisionner en eau via des citernes prêtées par la SONACOS et la mairie, selon Ndèye Diop.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire