Sasol a officiellement triplé ses objectifs de réduction des émissions pour 2030 en Afrique du Sud

0

La compagnie Sasol, qui est la productrice nationale d’hydrocarbures d’Afrique du Sud est la première fabricante mondiale de combustibles à base de charbon a revu à la hausse ses ambitions en termes de réduction de ses émissions.

En termes clairs, le producteur sud-africain de carburants et de produits chimiques, Sasol, a porté à 30 % ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2030 contre 10 % précédemment. Selon Fleetwood Grobler, son PDG, la société a triplé ses objectifs dans le but de devenir un émetteur net de carbone nul, d’ici à 2050.

A l’en croire, Sasol a l’intention de réduire ses émissions de 63,9 millions de tonnes à environ 44,73 millions de tonnes, d’ici à 2030 par rapport à son objectif initial de 57,5 millions de tonnes. Selon M. Grobler, a « cela fonctionne sur trois leviers : l’augmentation du gaz naturel comme carburant de transition, les sources d’énergies renouvelables et les processus d’efficacité énergétique ».

Rappelons que Sasol consomme environ 40 millions de tonnes de charbon par an provenant de ses propres mines et exporte jusqu’à 4 millions de tonnes chaque année. Pour atteindre son objectif, elle prévoit de remplacer progressivement le charbon par une consommation accrue de gaz naturel qui sera utilisé comme combustible de transition.

« Nos exportations de charbon devraient tomber à zéro, d’ici à 2030. Les réserves de charbon devraient durer jusqu’en 2040 », a déclaré le PDG. En outre, l’entreprise prévoit de ne plus investir dans de nouvelles mines de charbon. Selon son directeur financier, Paul Victor, elle investira jusqu’à environ 1,35 milliard $ par an pour atteindre l’objectif de 2030.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire