Pour Greta Thunberg, la COP26 est un « échec »

0

La militante écologiste suédoise engagée dans la lutte contre le réchauffement climatique qui s’exprimait devant des milliers de jeunes rassemblés à Glasgow où se tient la 26ème Conférence des Nations unies contre le changement climatique a accusé d’inaction les dirigeants qui participent au sommet sur le climat, évoquant un « festival du greenwashing ».

« Assez de bla bla, nous voulons des actes, maintenant ! » C’est le slogan scandé par des milliers de jeunes emmenés par la militante suédoise, vendredi 5 novembre 2021, dans les rues de Glasgow en marge de la COP26. Et ce samedi 6 novembre 2021, à Glasgow, et partout dans le monde, auront également lieu des rassemblements pour le climat. Une deuxième journée de manifestations à l’issue de la première semaine de la COP26. Les activistes veulent à nouveau mettre en avant l’urgence climatique face aux effets dévastateurs, à travers la planète, de la hausse des températures due aux émissions de gaz à effet de serre générées par les activités humaines.

Indignée, celle qui est aujourd’hui considérée comme l’instigatrice de la « grève de l’école pour le climat » a jugé que la conférence sur le climat est d’ores et déjà « un échec ». La militante suédoise, figure du mouvement des jeunes pour le climat, a qualifié le sommet de « célébration du ‘business as usual’ et du blabla ». « Ce n’est pas un secret que la COP26 est un échec », a-t-elle lancé à plusieurs milliers de militants rassemblés pour appeler les dirigeants à l’action. « Ils ne peuvent pas ne pas tenir compte du consensus scientifique et ils ne peuvent pas nous ignorer », a-t-elle lancé lors d’une manifestation à Glasgow en Ecosse (Royaume-Uni).

La militante tacle des États qui veulent se donner une image verte mais qui ne passent pas aux actes. « Ce n’est plus une conférence sur le climat, c’est un festival de greenwashing des pays du Nord. Deux semaines à continuer à faire comme si de rien n’était et de bla bla bla. » Les responsables politiques ne peuvent pas ignorer la science et nous ignorer, a-t-elle insisté.

A l’en croire, les leaders mondiaux ne montrent pas le chemin, « voici à quoi ressemble le leadership », a-t-elle poursuivi en désignant la foule. « Nos rois sont nus », a-t-elle lancé à propos des dirigeants rassemblés pour la COP26. « L’Histoire les jugera sévèrement », a-t-elle ajouté, les accusant une fois de plus d’inaction.

L’accord de Paris de 2015 vise à limiter le réchauffement de la planète, si possible +1,5°C, pour éviter les pires impacts du dérèglement climatique. Chaque dixième de degré supplémentaire compte. Or, selon les dernières estimations de l’ONU, le monde se dirige toujours vers un réchauffement  « catastrophique » de +2,7°C.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire