Le Sénégal travaille sur la mise en œuvre de projet de zone de transformation agro-industrielle

0

Les autorités du Sénégal ambitionnent de créer des agropoles dans toutes les zones du pays (sud, centre et nord) dont l’objectif majeur est de renforcer la valeur ajoutée des produits agricoles et de réduire la dépendance aux importations des produits agroalimentaires à travers une industrialisation durable et inclusive, a-t-on appris du site officiel de la Banque africaine de développement (BAD).

Ainsi, après avoir bouclé le financement du projet agropole sud en 2019, il a entamé la phase de structuration de l’agropole centre couvrant les régions de Kaolack, Kaffrine, Fatick et de Diourbel en collaboration avec l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI), l’Agence Belge de développement (ENABEL) et la Banque africaine de développement.

D’un point de vue opérationnel, le projet phare « création de trois agropoles intégrées » vise la création de 3 pôles de transformation agroalimentaire avec des vocations définies autour des filières de l’agriculture et de l’élevage, combinant des infrastructures et des services partagés et un cadre incitatif attractif et simplifié, a précisé afdb.org.

En effet, la principale réalisation dans le cadre de ce projet phare est  la conduite des études de pré-faisabilités, ce qui a permis d’approfondir l’analyse des  chaînes de valeur agricoles du Sénégal, de définir le concept d’agropole, sous l’angle du Plan Sénégal émergent (PSE) et d’identifier trois (3) sites d’implantation du projet. Il s’agit de la zone nord couvrant les régions de Louga, Matam et Saint- Louis ; la zone centre regroupant les régions de Diourbel, Fatick, Kaffrine et Kaolack et la zone sud composée des régions de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor.

Les agropoles constitueront des  pôles de développement agroindustriel facilitant la mise en réseau de tous les acteurs des chaînes de valeurs avec des capacités et des compétences accrues. Ils servent de  plateforme multi-filières d’incubation et d’intégration de technologies, d’équipements et de services en faveur des Petite et moyenne entreprise (PME).

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire