Le CORAF planchent sur des recommandations et résolutions visant à consolider la recherche et le développement de l’agriculture ouest-africaine 

0

Le Conseil ouest et centre africain de la recherche pour le développement agricole en Afrique de l’ouest et du centre (CORAF) a organisé, du 25 au 27 janvier 2022 à N’Djamena au Tchad sa 13ème Assemblée générale.

Organisé par l’Institut tchadien de recherche agronomique pour le développement, la 13ème assemblée générale a formulé des recommandations et résolutions. Au titre de la mobilisation des ressources financières, un appel aux pays membres du CORAF est lancé afin d’honorer leur engagement en payant leur cotisation annuelle.

Au terme des assises en présentiel et en ligne qui ont mobilisé les directeurs des Instituts nationaux de recherche agronomique des Systèmes nationaux de recherche agricole (SNRA) membres ; les représentants des organisations régionales de producteurs, des ONG, des universités ; du secteur privé ; les partenaires au développement ; les partenaires scientifiques et techniques, les représentants des communautés économiques régionales (CEEAC, CEMAC) ; les membres du Conseil d’administration; les membres du Comité scientifique et technique (CST) ; le personnel du secrétariat exécutif du CORAF…, des recommandations et résolutions fortes ont été formulées.

Sous un autre registre, en vue de booster la recherche et le développement agricoles en Afrique de l’Ouest et du Centre, dans un contexte marqué par la pandémie de COVID-19, l’assemblée générale du CORAF a appelé les pays membres du CORAF à honorer leurs engagements financiers en payant leurs cotisations annuelles ; encouragé le CORAF à rechercher des sources de financement supplémentaires et innovantes, notamment : le soutien direct des pays membres ; de la Banque africaine de développement (BAD) ; des autres institutions financières régionales; et du secteur privé ; approuvé les versions révisées des Statuts, du Règlement Intérieur du Conseil d’administration et du manuel de gouvernance du CORAF et la mise à jour du Plan stratégique 2018-2027 et le Plan opérationnel 2023-2027 ; recommandé que le CORAF utilise son positionnement stratégique pour tirer parti du soutien des pays d’Afrique centrale afin d’améliorer la visibilité du CORAF ; entériné la prolongation du mandat du Conseil d’administration et recommandé aux pays membres de renforcer leur collaboration avec le CORAF pour mettre en œuvre un solide programme de renforcement des capacités des ressources humaines à travers la chaîne de valeur agricole dans la région.

S’agissant de la 14ème session ordinaire de l’instance suprême du CORAF, celle-ci aura lieu en avril 2024 dans la ville de Cotonou, la capitale du Bénin.    

Au cours de l’assemblée générale, parmi les activités réalisées, les réponses des pays d’Afrique centrale et de l’ouest visant à atténuer les effets de la Covid-19 sur l’agriculture, sont reconnues et positivement appréciées. Ces réponses se sont concentrées, entre autres sur la mise à disposition des semences améliorées, l’acquisition des équipements et des outils distribués aux agriculteurs, le déploiement des mesures phytosanitaires et le renforcement des capacités à travers le large éventail des participants à la chaîne des valeurs agricoles. Les participants notent également avec satisfaction le soutien des partenaires techniques et financiers du CORAF, notamment l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), l’Union européenne, le Fonds international de développement agricole (FIDA), la Banque mondiale, la Direction du développement et de la coopération (DDC), etc., ainsi que la flexibilité du CORAF dans la mise en œuvre des projets qui a été assurée pendant la pandémie de la Covid-19. L’organisation a travaillé dur pour s’assurer l’atteinte des objectifs dans la mise en œuvre des projets. Mais aussi que le CORAF qui a un impact significatif en Afrique de l’ouest, puisse également impacter l’Afrique centrale.

L’assemblée générale a favorablement apprécié l’effort fourni pour la relance des Centres nationaux de spécialisation (CNS) et les Centres régionaux d’excellence (CRE) pour la mise en œuvre des domaines scientifiques et technologiques de pointe, pertinents aux propriétés nationales et régionales.

Rappelons que le CORAF, créé en 1987, est une association internationale à but non lucratif de SNRA de 23 pays en Afrique avec 15 organismes internationaux de recherche agricole et une vingtaine d’ONG œuvrant dans le développement agricole en Afrique et en Asie.

Moctar FICOU / VivAfrik