Les États du Nigéria autorisés à se lancer dans la production et la distribution d’électricité

0

Le secteur électrique nigérian est l’un des talons d’Achille de l’économie du pays. Ainsi, le gouvernement s’attèle à le relever afin de régler l’éternelle question du déficit énergétique. Ce déficit constitue une contrainte pour les industries locales. Suffisant pour le gouvernement fédéral de rechercher sans cesse des solutions pour remédier à cette situation.

Le gouvernement fédéral va perdre l’exclusivité de la production et la distribution d’électricité. Les deux chambres du Parlement ont voté cette semaine un projet de loi modifiant les textes légaux en la matière.

Si l’on se fie à un tweet de la Chambre des représentants, la modification doit « permettre aux États de produire, de transmettre et de distribuer de l’électricité dans les zones couvertes par le réseau national ».

De son côté, la Banque mondiale affirme que l’autre conséquence sera l’augmentation de la capacité de production nationale du pays, contribuant ainsi à réduire le déficit énergétique. Cette situation fait perdre annuellement 26,2 milliards USD à l’économie nigériane.

L’Etat tente d’y remédier en multipliant les initiatives et les investissements, et vise notamment la couverture électrique de son territoire d’ici à 2030.

Moctar FICOU / VivAfrik