Le Sénégal se dote d’une Initiative de co-construction d’une stratégie de développement sobre en carbone et résiliente

0

L’Organisation non gouvernementale (ONG) Enda Energie et l’Institut du développement durable et des relations internationales (IDDRI) en collaboration avec le ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD) et le ministère du Pétrole et des Énergies (MPE) ont organisé, ce jeudi 10 mars 2022, un atelier de lancement officiel de l’Initiative de co-construction d’une stratégie de développement sobre en carbone et résiliente pour le Sénégal.

« Financée par l’Agence française de développement (AFD) à travers la facilité 2050, ladite initiative sera mise en œuvre conjointement sur une durée de 3 ans par Enda Energie (Sénégal) et l’IDDRI (France). Ce processus de co-construction du Sénégal s’inscrit dans une initiative plus large en Afrique en cours d’exécution notamment au Nigéria et en Afrique du Sud », a expliqué le directeur exécutif d’Enda Energie, Sécou Sar.

Qui rappelle que, pour une mise en œuvre coordonnée et durable de la tryptique : résilience climatique-développement durable – sobriété carbone, le Sénégal, à travers le ministère de l’Environnement et du Développement durable et le ministère du Pétrole et des Énergies avait signé, le 23 septembre 2021, un protocole avec l’Agence française de développement pour la mise en œuvre d’un processus de co-construction d’une stratégie de développement sobre en carbone et résilient aux changements climatiques.

« En droite ligne avec la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur les changements climatiques (Article  4, Parag.19), l’initiative vise principalement à aider le Sénégal à mettre en place un processus de co-construction d’une stratégie de développement à long terme à    faible émissions de carbone et résiliente aux changements climatiques à travers une équipe pluridisciplinaire », a pour sa part fait valoir le directeur de la Direction de l’environnement et des établissements classes (DEEC), Baba Dramé venu représenter le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall.

Ainsi, indique une note conceptuelle transmise à la presse, pour faciliter l’appropriation, le portage politique et le processus analytique de fabrique de trajectoires de la stratégie, la mise en œuvre de ladite initiative s’appuiera sur un pool de cinq ambassadeurs choisis pour leur leadership et leur capacité d’orientation stratégique ; cinq groupes thématiques axés autour des 4 piliers transformationnels systémiques ciblés (transition énergétique, transition agricole & usage des sols et eau, transition urbaine et infrastructurelle, transition industrielle) et d’un axe transversal (changements climatiques et Objectifs de Développement Durable-ODD).

Selon un document remis à la presse, l’objectif général de cette initiative est de « mettre en place un processus de co-construction d’une stratégie de long terme, avec une équipe pluridisciplinaire sénégalaise, en association avec les parties prenantes, pour un développement inclusif, bas carbone et résilient, et mobiliser ce cadre pour élaborer des options de transformations qui puissent être portées dans le débat public afin d’informer la fabrique des politiques publiques ».

« Pour atteindre les objectifs conditionnels de réduction des émissions de Gaz à effet de serre (GES) à 30 % à l’horizon 2030 par rapport à la situation de référence (CDN, 2020) et guider les décisions de court-terme en fonction des exigences de long-terme en matière de développement et de réduction d’émissions de carbone, il s’avère nécessaire de conduire des processus de réflexion prospective afin de répondre aux multiples enjeux de la transition énergétique dans le contexte de l’exploitation imminente des ressources pétrolières et gazières », a souligné Adama Diallo, Secrétaire général du ministère du Pétrole et des Energies.

En plus, poursuit-il, l’analyse constructive et l’intégration harmonieuse des enjeux de la transition agro écologique, urbaine, infrastructurelle et industrielle demeurent des leviers non négligeables pour assurer une mise en œuvre des transformations structurelles durables, sobre en carbone et résilientes aux changements climatiques.

Selon lui, cet atelier de lancement marque le début formel du processus de co-construction et d’élaboration de la stratégie de développement sobre en carbone et résiliente qui intègre les circonstances nationales et enjeux de développement du Sénégal.

Moctar FICOU / VivAfrik