BP engage Petrofac pour fournir du personnel et des équipements pour le projet GTA

0

Le fournisseur de services pétroliers PETROFAC  a remporté un nouveau contrat pour fournir des services d’exploitation offshore pour le projet Greater Tortue Ahmeyim (GTA) de BP en Mauritanie et au Sénégal. PETROFAC  a expliqué à ce propos que l’étendue des travaux comprend la mise à disposition de personnel spécialisé, d’installations et d’équipements pour soutenir les opérations offshore au niveau de la plate-forme flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) et du centre de Gaz naturel liquéfié (GNL) en Mauritanie et au Sénégal. Le contrat a été attribué à la suite d’un appel d’offres.

« Nous sommes fiers de soutenir l’investissement continu de BP dans la région de la Mauritanie et du Sénégal », a soutenu à offshore-energy.biz, Nick Shorten, directeur d’exploitation de l’activité Asset Solutions de Petrofac.

Rappelons que PETROFAC  avait également été engagé par BP pour développer des procédures opérationnelles pour le projet GTA. Le contrat comprenait toutes les opérations offshore, y compris les opérations sous-marines, FPSO et hub.

offshore-energy.biz a renchéri que le champ gazier GTA, qui devrait produire environ 2,5 millions de tonnes de Gaz naturel liquéfié par an, est situé en mer, à la frontière entre la Mauritanie et le Sénégal. BP a pris une décision finale d’investissement pour la phase 1 de Greater Tortue Ahmeyim en décembre 2018.

Comme l’a récemment informé Kosmos Energy, le partenaire de BP, la phase 1 du projet était achevée à 75 % à la fin du premier trimestre 2022.

Pour le FPSO, les pieux d’amarrage ont été préinstallés en mer et les travaux sur le FPSO au chantier naval ont continué avec les activités d’achèvement mécanique et les tests d’inspection. En ce qui concerne le FLNG, l’aménagement des supports de tuyauterie et l’installation et les tests des équipements ont commencé.

A noter que le Sénégal devrait devenir un important producteur de gaz dans la région et, à ce titre, il jouera un rôle majeur dans les efforts mondiaux en matière de sécurité énergétique. En début de semaine, le chancelier allemand Olaf Scholz a effectué sa première tournée dans trois pays africains, dont le Sénégal, dans le cadre des efforts déployés par le pays pour approfondir ses relations économiques avec les nations africaines – notamment en matière d’énergie, d’investissement et de commerce – dans le contexte de la crise géopolitique actuelle due à la guerre en Ukraine.

Au Sénégal, Scholz a rencontré le Président Macky Sall et a discuté des ambitions de l’Allemagne de travailler avec le Sénégal pour développer un champ de gaz offshore. Après la rencontre avec le président Sall, le chancelier Scholz a déclaré qu’ils souhaitaient travailler avec ce pays d’Afrique de l’Ouest sur les énergies renouvelables et les technologies de stockage.

Moctar FICOU / VivAfrik