L’Ouganda mise sur l’aide russe pour construire sa première centrale nucléaire

0

Kampala vise à diversifier ses sources d’énergie. C’est dans cette optique que le président ougandais, Yoweri Museveni, a annoncé, le mardi 26 juillet 2022, à l’issue d’un entretien avec le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avoir demandé l’aide de la Russie pour construire la première centrale nucléaire du pays, d’ici à 2032.

«L’Ouganda possède beaucoup d’uranium, essentiel pour la production d’électricité et pour la biotechnologie » a-t-il déclaré en conférence de presse au sortir d’un tête-à-tête avec le ministre russe des Affaires étrangères qui qui effectuait une tournée dans quatre pays africains, dont l’Ouganda.

Annoncé depuis 2017, le projet de construction d’une centrale nucléaire de 2000 mégawatts par l’Ouganda a été approuvé en mai 2022 par l’Agence internationale de l’énergie atomique AIEA). « Nous voulons cette énergie pour l’électricité, pour l’agriculture et non pour les armes nucléaires », a ajouté le dirigeant ougandais, indiquant avoir également évoqué avec M. Lavrov des projets de coopération dans le domaine de l’espace et des sciences spatiales, « car l’Ouganda aimerait avoir un petit satellite pour voir ce qui se passe dans le monde ».

Les autorités ougandaises prévoient de multiplier par douze la production d’électricité dans le pays pour atteindre 17 000 mégawatts, grâce notamment à des investissements dans des énergies propres et renouvelables.  

Le site devant abriter la future centrale nucléaire ougandaise a déjà été identifié, alors qu’une école devrait être bientôt lancée pour former les compétences nécessaires dans le domaine de l’énergie atomique.

Moctar FICOU / VivAfrik