Le HCR interrompt ses actions humanitaires des refugiés en RDC faute de financement

0

Le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) est dans l’impossibilité de répondre aux besoins humanitaires des refugiés en République démocratique du Congo (RDC). Cette situation a contraint le HCR de mettre fin à certains programmes d’aide vitale aux réfugiés dans le pays d’Afrique centrale.

Par manque de moyens financiers, le HCR a indiqué, mardi 2 août 2022 que son institution est dans l’impossibilité de répondre à l’ensemble des besoins humanitaires des réfugiés et des personnes déplacées internes en RDC. En date du 30 juin 2022, seulement 19% du montant de 225 millions de dollars prévu au budget en début d’année avaient été obtenus, a précisé l’agence onusienne, reconnaissant que cette pénurie de fonds affecte de façon significative la vie des personnes contraintes de fuir les conflits armés.

L’agence peine à mobiliser pour la RDC, regrette Angele Dikongue-Atangana, représentante du HCR à Kinshasa, qui évoque une indifférence croissante vis-à-vis de la situation dans ce pays.

« À la fin du mois de juin 2022, sur les 225 millions, nous avions obtenu un financement d’environ 42 millions, c’est-à-dire à peu près 19%. Nous avons ce manque-là, sans compter que les besoins ont continué, eux, de galoper. Si nous n’avons pas d’autres financements, nous ne pourrons pas appuyer 82% de nos déplacés et réfugiés pour avoir un abri décent. Plus généralement, la RDC est véritablement, depuis plusieurs années, parmi les opérations les moins attractives », a-t-il souligné.

La RDC accueillait plus d’un demi-million de réfugiés et de demandeurs d’asile, et plus de 5,6 millions de personnes déplacées internes.

Moctar FICOU / VivAfrik