COP28 : Tony Elumelu convoque les dirigeants mondiaux et appelle à une action climatique immédiate pour l’Afrique

0

La Fondation Tony Elumelu a accueilli les dirigeants de l’administration américaine, de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), de la Société financière internationale (SFI), du Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) et de la Fondation Rockefeller ; Promouvoir des partenariats équitables pour catalyser une nouvelle génération d’entrepreneurs verts ; Annonce d’un partenariat pour financer les jeunes entrepreneurs africains dans le secteur vert avec la Fondation Ikea, le gouvernement néerlandais et UNICEF Generation Unlimited ; Obtenir des engagements de l’Organisation Mondiale du Commerce, de la Banque Mondiale, du PNUD, du gouvernement de la Suède, de la SFI, du Département d’État américain et d’autres organismes pour soutenir la jeunesse africaine dans la résilience climatique.

Un communiqué officiel diffusé à Lagos, la capitale du Nigeria le 8 décembre 2023 a fait état que, lors d’une série d’événements organisés dans le cadre de la 28ème Conférence de l’Organisation des Nations Unies (ONU) sur le climat (COP28) à Dubaï aux Émirats arabes unis, Tony Elumelu a délivré un message unique aux dirigeants mondiaux : l’Afrique a besoin d’être entendue, l’avenir de l’Afrique est l’avenir du monde et le continent qui est le plus touché par le changement climatique et qui y contribue le moins, a besoin de notre attention. Alors que la jeunesse africaine devrait représenter un tiers de la population mondiale d’ici la fin du siècle, l’avenir de la jeunesse africaine, entreprenante, ambitieuse et résiliente, doit être la priorité absolue.

En outre, M. Elumelu a offert l’infrastructure et l’expérience du programme d’entrepreneuriat de 100 millions de dollars sur 10 ans de sa propre Fondation aux partenaires, afin de catalyser une nouvelle génération d’entrepreneurs africains ; des entrepreneurs capables de lutter contre le changement climatique et de stimuler la création de richesse dont l’Afrique a besoin.  En atteignant et en finançant de jeunes entrepreneurs dans tous les pays africains, l’approche d’Elumelu de financement d’amorçage, de mentorat et de réseautage agnostique du secteur a eu un impact considérable.

Les conférences annuelles de la COP sur les changements climatiques réunissent le monde entier pour évaluer les progrès accomplis dans la lutte contre le changement climatique.   Elumelu est l’un des principaux défenseurs de l’Afrique en faveur d’un programme équitable pour l’action climatique et, par le biais de la Fondation Tony Elumelu, a autonomisé des milliers d’entrepreneurs verts, façonnant un avenir plus durable pour l’Afrique.

La Fondation Tony Elumelu, en partenariat avec la United Bank for Africa (UBA), a organisé une session de haut niveau, réunissant des Africains et des acteurs clés du Golfe, d’Europe et des Amériques, où UBA opère, soulignant le besoin urgent d’approches innovantes en matière d’adaptation et d’atténuation du changement climatique, tout en favorisant le développement durable et en attirant l’attention sur la position unique de l’Afrique, lit-on dans le texte officiel.

Parmi les orateurs, cite la même source, figuraient M. Okonjo Iweala, Directeur Général de l’Organisation Mondiale du Commerce ; Ahunna Eziakonwa, Administrateur Adjoint et Directeur Régional pour l’Afrique, PNUD, Kevin Frey, Directeur Général de Generation Unlimited de l’UNICEF ; Sergio Pimenta, Vice-Président Afrique, SFI ; Wendy Teleki, Responsable de l’Initiative Financière pour les Femmes Entrepreneurs, Banque Mondiale ; Adam Wang-Levine, Sous-Secrétaire Adjoint américain pour le climat ; Joseph Nganga, Vice-Président, Alliance Mondiale de l’Énergie pour les Peuples et la Planète, Fondation Rockefeller ; Hassan Al Hashemi, Vice-Président des Relations Internationales, Dubai Chambers ; Serge Ekué, Président de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) ; Muyiwa Akinyemi, Directeur Général Adjoint du Groupe, United Bank for Africa ; et Mattias Frumerie, Ambassadeur suédois pour le Climat et chef de la délégation de la CCNUCC.

M. Elumelu a déclaré « La lutte contre le changement climatique est le défi le plus important de notre époque. L’urgence est indéniable. Il est essentiel que l’Afrique, en tant que continent, et les voix africaines, jouent un rôle clé dans les conversations mondiales sur le climat, en tant que participants significatifs et non plus en tant que spectateurs. L’Afrique est la moins responsable et est touchée de manière disproportionnée par le changement climatique. J’investis dans une génération d’entrepreneurs verts, et nous tendons la main du partenariat, afin que d’autres puissent bénéficier et utiliser l’infrastructure et la plate-forme que nous avons créées pour atteindre les entrepreneurs à travers l’Afrique.

Elumelu a représenté le secteur privé africain au Nouveau Pacte de Financement Mondial 2023 à Paris à l’invitation du Président français Emmanuel MACRON, et au Climate Finance Mobilisation Forum à Londres, à l’invitation du roi Charles III du Royaume-Uni et du Président américain BIDEN.  Lors de la 78e Assemblée Générale des Nations Unies (AGNU78) à New York, la Fondation Tony Elumelu (TEF) a lancé un programme d’entrepreneuriat vert unique en son genre, l’Initiative BeGreenAfrica, en partenariat avec la Fondation IKEA, le gouvernement néerlandais et l’UNICEF GenU, afin de soutenir l’entrepreneuriat vert et le développement de la jeunesse.

L’entrepreneuse malgache Marie-Christiana Kola dans le domaine de l’économie verte, a partagé une histoire d’impact convaincante.  « En tant que bénéficiaire du Programme d’Entrepreneuriat de la Fondation Tony Elumelu, j’ai pu créer un savon pour les mains recyclé et 100 % biodégradable fabriqué à partir d’huiles cuites usagées – le premier pollueur d’eau dans les villes urbaines africaines. Ces savons ne protègent pas seulement l’environnement, mais ce sont aussi des savons solidaires. J’ai également pu assister à la COP27 en Égypte, où j’ai remporté le Prix de l’innovation.  Aujourd’hui, j’ai employé plus de 30 personnes grâce à la Fondation Tony Elumelu.

Le Dr Okonjo Iweala, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce qui s’exprimait lors de l’événement de haut niveau TEF COP28 a déclaré : « je suis fier de ce que mon frère, Tony Elumelu, a fait pour autonomiser et inspirer tant de jeunes entrepreneurs.  Nous n’avons pas le choix ; L’avenir est vert.  L’avenir de la croissance, c’est deux choses : elle est verte et elle doit être inclusive. Je suis très intéressé par des partenariats avec des organisations comme TEF ».

Pour sa part, Ahunna Eziakonwa, administratrice adjointe et directrice régionale pour l’Afrique du PNUD, a ajouté que « la raison pour laquelle le PNUD s’est associé à la Fondation Tony Elumelu il y a des années est le leadership et le courage de la Fondation de faire confiance aux jeunes Africains et d’investir dans eux.  C’était l’une des premières organisations à le faire à cette échelle ».

La Fondation s’est associée au PNUD pour autonomiser des milliers de personnes au Sahel, avec un projet ambitieux visant à avoir un impact sur la vie d’un million de jeunes Africains.

« Tony, je vous salue, vous et votre fondation, pour ce que vous faites pour soutenir les jeunes entrepreneurs en Afrique. La SFI a déployé 2 milliards de dollars de financement pour les PME africaines au cours du dernier exercice financier et nous sommes très heureux de pouvoir faire plus, en travaillant avec vous », a de son côté laissé entendre Sergio Pimenta, Vice-Président de la SFI pour l’Afrique.

Kevin Frey, directeur général d’UNICEF Generation Unlimited, a ajouté qu’« avec TEF, nous sommes entrés de manière concertée dans l’espace entrepreneurial. Generation Unlimited a maintenant un programme phare avec la Fondation Tony Elumelu appelé BeGreenAfrica, lancé au Kenya, et maintenant, avec le soutien de la Fondation IKEA et du gouvernement néerlandais, nous avons étendu au Nigeria, au Maroc, à l’Afrique du Sud et au Sénégal. Cette année, nous formerons et formerons 500 entrepreneurs verts dans le cadre du projet pilote dans ces pays.  Alors Tony, merci beaucoup, tu as raison, c’est une question de partenariats.

« Notre initiative axée sur les femmes a permis d’obtenir 3,6 milliards de dollars pour financer des femmes entrepreneures dans 67 pays à travers le monde, et s’apprête à lancer un nouveau programme axé sur le financement des femmes entrepreneures africaines pour stimuler la transition énergétique verte du continent, et nous sommes impatients de travailler avec la Fondation Tony Elumelu », a déclaré, dans le texte, Wendy Teleki, Responsable de l’Initiative Financière pour les Femmes Entrepreneures à la Banque Mondiale.

« Mon gouvernement et moi-même saluons l’impact incroyable de la Fondation Tony Elumelu à travers l’Afrique, et faciliterons les liens entre la Fondation Tony Elumelu et les ambassades suédoises à travers l’Afrique afin de stimuler l’innovation, la numérisation et la transition vers les énergies vertes, ce qui promet de créer de nouveaux emplois et de la croissance », a encore déclaré Mattias Frumerie, ambassadeur suédois pour le climat et chef de la délégation de la CCNUCC.

Pour Adam Wang-Levine, sous-secrétaire adjoint américain pour le climat, « avant de venir au Trésor des États-Unis, je travaillais dans le capital-risque, et je sais de première main que ce que fait la Fondation Tony Elumelu est extrêmement important. J’ai vu deux piliers de leur travail – le financement et le mentorat – tout comme je l’ai vu avec la Silicon Valley, qui contribue à stimuler l’innovation et la création d’emplois. Nous sommes enthousiastes à l’idée d’entamer des discussions sur les partenariats ».

De son côté, Muyiwa Akinyemi, directeur général adjoint de United Bank for Africa, a déclaré que « pour nous, UBA, nous donnons accès au marché dans 20 zones géographiques en Afrique. Tout ce que nous faisons se fait en Afrique, et c’est pourquoi nous nous sommes associés à la banque AFREXIM pour lancer le fonds de 6 milliards de dollars pour les PME en mettant l’accent sur la substitution des importations, en travaillant dans quatre domaines clés, dont la réduction des émissions climatiques ».

Plus tôt dans la journée, Tony Elumelu s’est joint à Ajay Banga, Président du Groupe de la Banque Mondiale ; Brian Moynihan, président du conseil d’administration et directeur général de Bank Of America ; Mme Ruth Porat, présidente d’Alphabet et de Google ; et Mme Laurene Powell Jobs, fondatrice et présidente d’Emerson Collective, en tant que panéliste lors d’une session intitulée « Big, Audacious and Green : A Convergence of Visionaries », modérée par Børge Brende, présidente du Forum économique mondial (FEM).

Enfin, le dimanche 3 décembre 2023, Tony Elumelu a également participé à une conversation informelle avec Mme Teresa Ribera, vice-présidente du gouvernement de l’Espagne et ministre de la Transition écologique et du Changement démographique, modérée par Hillary Rodham Clinton, et avec le mot de clôture du Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire