Un navire de production et de stockage quitte Singapour pour être utilisé dans la production de pétrole au Sénégal

0

L’Unité flottante de production, de stockage et de déchargement, (FPSO) baptisée Leopold Sédar Senghor du projet Sangomar a quitté le chantier naval de Seatrium à Singapour vendredi 23 décembre 2023 pour se diriger vers les eaux sénégalaises où il est attendu en février 2024. Ce départ du FPSO LSS, un des éléments clés du projet Sangomar, constitue pour Petrosen et son partenaire Woodside, un pas décisif vers le First-oil, c’est-à-dire le démarrage de la production de ce projet pétrolier prévu au courant du premier semestre de 2024. L’arrivée de cette flotte constitue une étape clé pour la mise en production du gisement pétrolier annoncée pour juin 2024.

Son voyage à destination du Sénégal est « l’un des éléments clés du projet Sangomar [et] un pas décisif vers le first-oil, c’est-à-dire le démarrage de la production de ce projet pétrolier prévu au courant du premier semestre de 2024 », explique PETROSEN dans un communiqué transmis à la presse.

La même source a expliqué que, « Véritable joyau », ce navire portant le nom du premier président du Sénégal, Léopold Sédar Senghor (1906-2001), « est le fruit de quarante-deux mois de dur labeur », auquel ont contribué « plusieurs milliers d’ingénieurs et d’ouvriers spécialisés ».

Rappelons que le FPSO LSS a été conçu sous 42 mois par plusieurs milliers d’ingénieurs et d’ouvriers spécialisés. D’une longueur de 372 mètres sur une largeur de 58 mètres, avec une capacité de stockage de 1 300 000 de barils, le navire sera amarré dans le champ Sangomar, à une profondeur d’eau d’environ 780 mètres pour assurer la production d’environ 100 000 à 125 000 barils de pétrole brut par jour.

PETROSEN ajoute que « sa construction a été un véritable défi, dans un contexte marqué par la pandémie de Covid-19, avec des restrictions qui ont entraîné le déplacement du navire des chantiers navals de Cosco (un armateur chinois) à Singapour ».

La Société des pétroles du Sénégal précise que la construction du navire a été ‘’achevée’’ à Singapour.

« La conjoncture économique consécutive à la crise russo-ukrainienne a eu également un fort impact sur le chantier en raison de l’inflation générée sur le marché international et les dysfonctionnements dans les chaînes d’approvisionnement de matériels et d’équipements », signale le communiqué.

PETROSEN rappelle que Sangomar, une fois mis en service, sera le premier projet pétrolier offshore du Sénégal.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire