La SFI un prêt vert de 328 millions $ à Iberdrola pour la promotion du renouvelable dans les pays producteurs de charbon

0

La Société financière internationale (SFI), une organisation du Groupe de la Banque mondiale consacrée au secteur privé a accordé à Iberdrola, une entreprise espagnole spécialisée dans la production, la distribution et la commercialisation d’électricité et de gaz, un prêt vert de 328 millions $ pour des projets renouvelables dans des pays dépendants de combustibles fossiles dont le Maroc, la Pologne et le Vietnam.

Le partenariat mondial SFI-Iberdrola pour la transition énergétique vise ainsi à soutenir l’expansion et le retour d’Iberdrola sur les marchés émergents qui ont besoin de décarboniser leur mix énergétique.

Suffisant pour la Société financière internationale d’annoncer, le 8 janvier 2024, l’octroi à Iberdrola d’un prêt vert et lié au développement durable de plus 328 millions de dollars. Ce prêt financera des projets d’énergie renouvelable dans les marchés émergents, y compris dans un certain nombre de pays qui dépendent encore fortement du charbon.

Sur ce montant, 170 millions d’euros ont déjà été engagés par Iberdrola pour financer des projets éoliens en Pologne, selon la société. Le reste des fonds sera utilisés pour financer les projets renouvelables dans les pays qui dépendent des combustibles fossiles et pour soutenir des projets d’innovation en matière d’énergie propre tels que la production de l’éolienne offshore ou de l’hydrogène vert.  

Pour le vice-président pour l’Europe, l’Amérique latine et les Caraïbes à la SFI, Alfonso García Mora, « ce prêt constitue une étape importante dans le partenariat mondial IFC-Iberdrola pour la transition énergétique, qui vise à soutenir les activités d’Iberdrola sur les marchés émergents qui ont besoin de décarboniser leur matrice énergétique ».

La SFI consolide son engagement en faveur du financement durable avec ce prêt. A la fin 2023, la filiale de la Banque Mondiale avait déjà investi plus de 6,2 milliards $ dans le financement durable des infrastructures, dont 3 milliards dans des financements liés au développement durable pour des entreprises d’infrastructures dans les marchés émergents.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire