RDC : Le Document de stratégie pays 2023-2028 de la BAD mise sur l’industrialisation et l’emploi pour réduire la fragilité               

0

Dans un communiqué officiel transmis à la presse, le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 17 janvier 2024 à Abidjan, le Document de stratégie pays 2023-2028 pour la République démocratique du Congo (RDC), dont l’objectif est de réduire la fragilité du pays par une transformation structurelle inclusive et durable, tirée par l’industrialisation et la création d’emplois pour les femmes et les hommes.

Deux domaines d’intervention prioritaires ont été retenus pour atteindre cet objectif, il s’agit, d’une part, de la promotion des infrastructures durables en appui au développement des chaînes de valeur agricoles et industrielles, et, d’autre part, de l’amélioration du capital humain et du climat des affaires pour soutenir l’inclusion sociale et le développement du secteur privé en R démocratique Congo.         

Le directeur général de la Banque africaine de développement pour l’Afrique centrale, Serge N’Guessan a expliqué dans le communiqué que « le DSP 2023-2028 a suivi un processus consultatif très soutenu. Il capitalise les acquis de la stratégie passée et vise la transformation structurelle avec pour objectif la réduction de la fragilité ».

Le premier domaine prioritaire vise l’appui au développement des chaînes de valeur dans les filières clés, notamment le manioc, le maïs, le soja et le riz. En matière de transport, l’approche de la Banque consistera à combiner des infrastructures et ouvrages connexes, afin de relier les bassins de production aux marchés. Quant à l’énergie, la Banque favorisera le partenariat public-privé, avec notamment une garantie partielle de risque pour la construction et l’exploitation d’une centrale de 118 Mégawatts (MW), lit-on dans le document officiel.

Ces différentes interventions de la Banque visent à réduire l’incidence de l’insécurité alimentaire et les importations alimentaires en RDC dans les chaînes de valeur agricoles susmentionnées.

S’agissant du deuxième domaine d’intervention, le Groupe de la Banque consolidera les réformes menées en matière de gouvernance et de développement de compétences pour l’employabilité et l’entreprenariat des jeunes. Les résultats stratégiques visés concernent la qualification et l’employabilité des jeunes, l’accès au financement, et le climat des affaires. En matière de gouvernance, l’accent est mis sur le renforcement des capacités pour une insertion professionnelle adéquate dans les chaînes de valeur et la gouvernance locale des Entités territoriales décentralisées (ETD).

Au 30 septembre 2023, le portefeuille actif du Groupe de la Banque africaine de développement en République démocratique du Congo comprenait 27 opérations, dont 21 opérations nationales et 6 opérations régionales, pour un montant d’engagement cumulé de 1,45 milliard de dollars américains, a conclu le Groupe de la Banque africaine de développement.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire