Enda Tiers-Monde appelle à renforcer la résilience de la santé face au changement climatique en Afrique de l’Ouest et du Centre  

0

Le continent africain, malgré sa faible contribution aux émissions mondiales de gaz à effet de serre, subit de plein fouet les impacts dévastateurs du changement climatique. L’Afrique de l’Ouest et du Centre, particulièrement vulnérable, voit ses systèmes de santé publique menacés par des phénomènes météorologiques extrêmes de plus en plus fréquents, a constaté Enda Tiers-Monde dans son site internet.

Selon la même source, les solutions locales sont accompagnées par la Foundation S-The Sanofi Collective, en partenariat avec le consortium Enda-UGB en qualité d’Accélérateur régional d’action climatique en Afrique de l’Ouest.

Le changement climatique pourrait causer jusqu’à 250 000 décès supplémentaires par an entre 2030 et 2050, mettant en péril les progrès de développement réalisés jusqu’à présent, a alerté l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Face à cette réalité préoccupante, la Foundation S-The Sanofi Collective a pris l’initiative de lancer un programme régional d’accélération intitulé « Action Climatique et Résilience de la Santé en Afrique de l’Ouest et du Centre » qui se caractérise par l’innovation de financer directement des organisations locales porteuses de solutions. Elle a joué un rôle clé dans la sélection des projets dans les pays d’Afrique de l’Ouest et du Centre. Son partenaire le consortium Enda-UGB en qualité d’Accélérateur régional apporte une assistance technique aux OSC bénéficiaires de la subvention de la Foundation S, lit-on dans le site internet de Enda Tiers-Monde.

Qui a précisé que ce programme, prévu d’enrôler par génération de projets portés par des organisations locales sur une durée d’un à trois ans, vise ainsi à renforcer les capacités des organisations de la société civile (OSC) en Afrique de l’Ouest et du Centre pour faire face aux impacts croissants du changement climatique sur la santé.

Rappelons que l’atelier qui s’est tenu les 29 et 30 janvier 2024 à Saly, au Sénégal, avait pour objectif principal de co-construire un plan d’action et d’harmoniser les modalités pratiques de partenariat entre l’accélérateur régional et les organisations de la première génération bénéficiaires de la subvention de la Foundation S. Les résultats escomptés de cet atelier incluent l’appropriation du plan d’action de l’accélérateur par les partenaires et la mise en place d’outils de suivi-évaluation des activités, de communication et des dépenses.

Cet événement s’inscrit dans la continuité de la collaboration dynamique entre les membres du Consortium visant à renforcer la résilience de la santé publique face aux défis climatiques dans la région. La première cohorte de projets sélectionnés a ainsi l’opportunité de bénéficier d’un appui technique substantiel pour mettre en œuvre des solutions locales d’adaptation.

La finalité est un changement d’échelle significatif des solutions locales dans la lutte contre les impacts du changement climatique sur la santé en Afrique de l’Ouest et du Centre.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire