Dr Fatou Diouf : « Les produits halieutiques sénégalais doivent être de qualité pour répondre aux normes internationales de certification »

0

« Les produits halieutiques proposés par la Sénégal sur le marché local et mondial doivent être de qualité pour répondre aux normes internationales de certification, a affirmé, samedi 25 mai 2024, la ministre des Pêches, des Infrastructures maritimes et portuaires. 

Pour Dr Fatou Diouf « nous devons montrer que les produits issus de la pêche que nous délivrons sont de qualité et respectent la réglementation nationale et internationale », ajoutant, à l’attention des agents qui s’activent dans le processus de certification de montrer que « le Sénégal travaille de manière sérieuse et objective en respectant la réglementation ».

La ministre qui s’exprimait au cours de la cérémonie d’ouverture d’une journée de réflexion sur le secteur de la pêche, organisée par le Syndicat des travailleurs des pêches et de l’aquaculture, a mentionné l’importance de la certification parce qu’elle permet « d’assurer la traçabilité du produit, mais également de le certifier depuis son origine jusqu’à sa destination finale ».

« Je pense qu’on a besoin de se mettre aux normes, pour qu’ici ou ailleurs on n’ait même pas besoin d’inspecter nos produits ; qu’on sache que le Sénégal est tellement sérieux dans la réglementation, tellement rigoureux qu’on peut lui faire confiance », a-t-elle insisté.

Dr Fatou Diouf a par ailleurs assuré les syndicalistes de la disponibilité du gouvernement, rappelant qu’il s’est inscrit dans une « optique de dialogue, de concertation, de collaboration au quotidien, pour régler les problèmes en amont ».

Poursuivant son allocution, elle a renchéri que « le gouvernement s’inscrit dans une optique de dialogue, de concertation, de collaboration au quotidien » qu’« il ne va pas attendre qu’il y ait des problèmes pour agir ».

Se disant « ouverte et disponible », la ministre des Pêches, des Infrastructures maritimes et portuaires a appelé les travailleurs du sous-secteur de la pêche à une collaboration. A cet effet, elle a confié que « dans la collaboration, nous allons parvenir à rehausser le secteur ».

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire