[Audio] SOS pour la forêt de Coumbacara au Sénégal

2

VivAfrik.com – Ndiobo Mballo coordonnateur de l’ONG 7 A à Kolda au sud du Sénégal est très préoccupé par  le pillage constaté au niveau de la forêt de Coumbacara. A l’en croire, des éleveurs nomades sont en train d’ « assassiner » les arbres pour alimenter le bétail. Dans cet élément sonore, Ndiobo Mballo invite les forces de défense et de sécurité à intervenir d’urgence  pour sauver ce qui reste de la forêt.

Ismaila Mansaly / Vivafrik

2 Commentaires

  1. Le mal sur la problématique de la dégradation forestière est visible presque partout dans la région sud du Sénégal. Il y a de cela quelques années, sur la base de mes propres investigations, la forêt classée de Pata dans cette même Région perdait 1,7 hectare à cause des défrichement illicites. Ce fléau est aggravé par les coupes de bois clandestines qui ciblent essentiellement les espèces comme Pterocarpus erinaceus, Bombax costtum, Oxythenanthera abyssinica entre autres. Les conséquences de ces pratiques inappropriées sur le milieu forestier entraîne, dans une large mesure, une perte considérable de biodiversité faunique et floristique. Pendant ce temps, les sols deviennent exposés à une dégradation sans précédent, ce qui plonge les paysans locaux, qui ne vivent que de l’agriculture, dans une situation d’insécurité sérieuse puis chronique.
    Préservons nos forêts car elles peuvent favoriser un développement durable. Cependant, cela ne sera possible que si l’exploitation se fait de manière responsable. En d’autres termes, une exploitation basée sur la satisfaction des besoins présents tout en pensant aux générations futures.
    KEITA, Géographe environnementaliste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here