Développement des Bioénergies au Sénégal : Le biodiesel et le bioéthanol pour une baisse du prix à la pompe des carburants

0

Vivafrik.com – Le Sénégal ambitionne de baisser les prix du carburant (gasoil et essence) par la promotion du biodiésel et du bioéthanol dans le secteur du transport dans les années à venir. C’est le chef de la division planification et suivi évaluation et chargé des questions de bioénergies à l’Agence nationale des énergies renouvelables (Aner), Kader Diop qui en est revenu à l’occasion de la Journée portes ouvertes de l’Agence nationale des énergies renouvelables (Aner), le mercredi 17 juin 2015, sis à Liberté 5 extension à la cité Asecna où Vivafrik.com a pris part.

Pour ce qui est du biodiesel, c’est le Jatropha curcas ou Tabanai à travers des exploitations industrielles mais aussi l’usage du coton, de l’huile de palme, de l’arachide entre autres à être transformés par des processus chimiques appelé transestérification. Ce qui permet d’avoir du biodiesel qui pourra être injecté dans les véhicules à moteur diesel.

« Ça nous permettra de pouvoir non seulement diminuer, parce que ce sont les perspectives qu’on vise, le prix du gasoil. Derrière cette partie de biodiesel qu’on introduit dans le gasoil est prévu qu’on la détaxe. Ça va diminuer en termes de quantité le prix du gasoil », a expliqué le chef de la division planification et suivi évaluation et chargé des questions de bioénergie de l’Agence nationale des énergies renouvelables (Aner), Kader Diop.

« Et derrière, ça nous permettra également de réduire les émissions de gaz à effet de serre qui sont issus des pots d’échappement des véhicules à moteur diesel », a-t-il continué.

Ce même procédé de transmutation peut être observé dans le cas de l’éthanol mais avec d’autres spéculations bioénergétiques comme l’alcool. « La plupart du temps on escompte aujourd’hui que le pourcentage devrait atteindre au minimum 99% pour pouvoir valablement et techniquement être mélangé à de l’essence pour pouvoir maintenant être injecté dans les véhicules à moteur essence », a expliqué Kader Diop.

Par ailleurs, « ça nous permettra également de réduire les émissions de gaz à effet de serre qui sont issus des pots d’échappement des véhicules à moteur diesel », a-t-il souligné

Par Saër SY / Vivafrik.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here