La Grande Muraille Verte, un bouclier contre l’avancée du désert

0

Vivafrik.com – Les pays qui bandent la zone Sahélo-saharienne sont de plus en plus menacés par l’avancée du désert. Et pour altérer ce phénomène environnemental, près d’une vingtaine de pays d’Est en Ouest du continent, sous la houlette du l’Union Africaine, initient un programme de reforestation, la Grande Muraille verte, afin d’atténuer les changements climatiques mais aussi de lutter contre la dégradation des terres.

Le Programme de reforestation de la bande Sahélo-saharienne, dénommé la Grande Muraille Verte va s’étendre sur 7600 km de long et 15 km de large. Un moyen pour les pays concernés de restaurer leur écosystème à travers une gestion des ressources naturelles qui est au centre de la problématique du développement durable.

Les aléas climatiques liés aux cycles de la sécheresse avec un impact négatif sur  le couvert végétal et les ressources en eau, la pression foncière, la surexploitation des terres sont autant de facteurs qui contribuent à cette avancée désertique.

L’initiative de la Grande Muraille verte pour le Sahara est un programme de l’Union africaine réunissant  près de 20 pays de la région sahélo-saharienne allant du Sénégal en Ethiopie en par la Gambie, la Mauritanie, le Mali, le Bénin, le Burkina Faso, le Niger, le Nigéria, le Tchad, le Soudan, la Somalie, l’Algérie, la Tunisie, le Cap Vert, l’Egypte, l’Erythrée.

C’est lors de la 8ème session, des dirigeants et chefs de gouvernements africains, tenue le 29 et 30 janvier 2007 à Addis-Abeba, en Ethiopie que cette initiative a été approuvée pour lutter contre les impacts environnementaux de la désertification.

Par Saër SY / Vivafrik.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here