Le Sénégal perd 40 000 ha de forêt par an (Ministre)

0

VivAfrik.com – C’est une révélation du Ministre de l’Environnement et du Développement durable à l’occasion du CRD spécial sur la coupe abusive et le trafic illicite de bois récemment tenu à Kolda au sud du pays. « Nous perdons en moyenne 40 000 ha de forêt chaque année à cause de l’action de l’homme », a déploré Abdoulaye Bibi Baldé qui invite dans la foulée les amis de la nature à prendre à bras le corps cette problématique. Pour lui, « Le Sénégal ne peut plus continuer à subir une telle perte qui risque de rendre désertiques les régions du sud dans un délai de dix ans, si rien n’est fait ».

Le Ministre Abdoulaye Bibi Baldé a profité de ce CRD pour magnifier la synergie entre le Service des Eaux et Forêt et les Forces de Défense et de Sécurité. Synergie qui, selon lui, a permis de nombreuses saisies de bois et de chanvre indien ces derniers temps dans les régions naturelles de la Casamance et du Sénégal Oriental où se trouvent encore d’importants massifs forestiers. A l’en croire, cette synergie est « à renforcer et à amplifier » pour davantage protéger les ressources naturelles sur l’ensemble du territoire national.

Ismaila Mansaly / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here