Lieutenant-Colonel Alé Seck : « Nous ne pouvons pas autoriser l’exploitation forestière avec des tronçonneuses au Sénégal »

0

VivAfrik.com – Au Sénégal l’administration forestière milite en faveur d’une exploitation rationnelle des massifs. Ainsi, l’inspecteur régional des Eaux et Forêts de Kolda (sud) renseigne que l’utilisation des tronçonneuses est pour le moment formellement interdite au pays de la Téranga. Le Lieutenant-colonel Alé Seck, est revenu sur cette mesure à l’occasion de la rencontre d’évaluation de la campagne d’exploitation forestière 2014/ 2015. Rencontre tenue ce 30 juin en présence d’une délégation de la Direction National des Eaux et Forêts.
Pour l’IREF de Kolda, «L’aménagement est une technique qui permet de prélever le maximum de produits sans pour autant compromettre l’avenir des peuplements forestiers ». A ce titre, « nous avons voulu être très prudents en n’autorisant que les outils conventionnels comme les haches et les coupecoupes puisqu’ avec les tronçonneuses les forêts risquent d’être exterminées », a fait savoir M Seck aux exploitants forestiers qui avait émis le souhait de faire usage de ces engins à cause de la rareté de la main d’œuvre locale.
A signaler que cette rencontre a permis d’évaluer le niveau d’exécution du quota national en ce qui concerne « le charbon , les meules allumées ou en construction , les quantités du bois en vrac », ceci pour un contrôle scrupuleux de l’évolution des quotas afin d’éviter les dépassements. Dans la même veine cette rencontre bilan a été aussi mise à profit pour « examiner les contraintes liées à l’exploitation de la forêt et proposer des solutions entre autres, dans le seul but d’améliorer la gouvernance forestière au Sénégal.
Ismaila Mansaly / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here