Surveillance environnementale assistée, le Gabon jette un « œil » sur 23 pays africains

0

Vivafrik.com – Le Gabon vient de se doter d’une Agence d’études et d’observation spatiales (Ageos) qui se trouve à N’Kok, située à une vingtaine de kilomètres de Libreville, pour répondre au défi climatique, mais aussi au suivi de l’évolution du couvert forestier etc.

L’Agence d’études et d’observation spatiales (Ageos), la première en Afrique subsaharienne francophone pour un rayon de 2 800 km, soit 23 pays africains, est dédiée au développement durable et à la surveillance de l’environnement. Elle couvre par satellite du bassin du Congo et de l’Ogooué, d’une partie des forêts de l’Afrique de l’ouest et de la totalité du golfe de Guinée. Surnommée le second poumon du monde, la forêt du bassin du Congo avec ses 300 millions d’hectares est le deuxième plus vaste massif forestier après l’Amazonie.

« Sur les 50 variables climatiques essentielles à la compréhension du climat, plus de la moitié, soit 26, sont observées depuis l’espace », a précisé à ce titre Jean-Yves Le Gall, président du Cnes, l’agence spatiale française, qui a fait le déplacement pour l’occasion.

Cette agence a été inaugurée par le Président de la République gabonaise, Ali Bongo en compagnie de la ministre française de l’Ecologie, Ségolène Royal.

L’Agence ambitionne de devenir un centre de recherche, d’innovation et de développement dans la région et à l’heure actuelle, le Gabon rejoint l’Algérie, l’Afrique du Sud et le Kenya qui possèdent des agences similaires.

Par Saër SY / Vivafrik.com

Laisser un commentaire