Sécheresse en Ethiopie : 15 millions de personnes seraient menacées,… le gouvernement prône le silence

0

La crise alimentaire s’aggrave en Ethiopie. C’est en tout cas ce que dit l’Organisation des Nations unies (Onu). Quelque 15 millions de personnes sont menacées par la sécheresse en raison du phénomène climatique El-Nino et les autorités éthiopiennes préfèrent ne pas en parler.

Rfi.fr fait état, dans sa livraison du 12 octobre 2015 et lu par vivafrik.com que dans les ambassades et les Organismes non gouvernementaux (Ong) d’Addis Abeba, on ne parle que de cela, de cette catastrophe alimentaire qui menace jusqu’à 15 millions d’éthiopiens. Ceux-ci n’auront plus de quoi manger en raison du manque de pluies et des récoltes perdues. Mais on en parle à mots couverts, car le gouvernement éthiopien veut rester discret.

Si l’on se fie à notre source, les autorités ne veulent aucune image d’enfants mal-nourris. Les Ong ont même reçu pour consigne de ne pas parler à la presse. L’Ethiopie veut que l’on parle de ses 10% de croissance économique par an, de ses grands chantiers, de son nouveau tramway à Addis Abeba. L’Onu, pour sa part, dit pourtant que la malnutrition explose dans certaines parties de l’Afar et de la région Somalienne.

Le gouvernement éthiopien assure que la situation est sous contrôle et sous étroite surveillance. Il promet de puiser dans ses réserves de grains. En attendant, il est quasi impossible pour la presse de se rendre sur place. Deux correspondants étrangers ont été brièvement arrêtés cette semaine alors qu’ils se trouvaient dans une zone affectée par la sécheresse.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire