Sénégal : recrutement de 400 agents pour lutter contre le trafic de bois, prévu par un crd à Ziguinchor

0

Un Comité régional de développement (Crd) co-présidé par le ministre de l’environnement et du développement durable et celui des forces armées sur la coupe du bois a eu lieu ce mercredi à Ziguinchor. La raison est simple selon les initiateurs du Crd. A les en croire, le bois est exploité à un rythme insoutenable et inacceptable surtout dans les régions du Sud, notamment à Kolda et à Sédhiou.
Chaque année, 40 mille hectares de forêts disparaissent dans le pays. Le plus déplorable dans cette affaire, indique actusen.com dans sa parution de ce 26 novembre et visité par vivafrik.com, est que le bois est coupé au Sénégal pour être acheminé hors du pays. «Il est inadmissible que du bois soit coupé dans notre pays et déporté dans d’autres pays. Les sénégalais doivent le comprendre. Si le mal est en nous, on doit le tuer dans l’œuf » préconise le ministre des forces armées, Augustin Tine dans les colonnes de lignedirect.com qu’actusen.com a parcouru.
Prenant la parole, le ministre de l’environnement et du développement durable, Abdoulaye Bibi Baldé laisse entendre que des mesures sont annoncées. «Il était prévu d’avoir 50 Agents par ans. Mais là, le président nous a autorisé à recruter 400 agents la même année. Les 200 seront dans le secteur opérationnel et plus de 200 peut-être seront dans la zone Sud » dira M. Baldé. Qui ajoute que « nous allons renforcer le dispositif, et même sur le plan institutionnel, quitte à légiférer pour alourdir la répression. Nous allons continuer à sensibiliser, mais nous allons aussi réprimer » prévient-il.
Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire