Sénégal : Awaaz marche pour le climat pour le respect des engagements

0

La société civile sénégalaise, à l’instar de la communauté internationale, a marché pour le climat, le samedi 28 novembre 2015, sous l’initiative de l’Ong Awaaz. Une centaine de marcheurs ont parcouru la distance de 3 km allant du centre culturel Blaise Senghor au centre culturel Douta seck en passant par les deux voies de Fass, les 25 et 22.

C’est sous le rythme des tam-tams et des pas de danse qu’une centaine de personnes ont marché pour inviter les autorités sénégalaises, envoyées à Paris où se déroulent les négociations sur le climat du 29 novembre au 11 décembre 2015, à prendre en compte leur plaidoyer.

L’objectif, selon Mame Ngoné Diacko Diba, coordonnatrice de la marche climat à Dakar, est de revendiquer un accord ambitieux à l’issue de la COP21. Par rapport  la vulnérabilité du Sénégal, et de l’Afrique en général, il y’a un comportement à avoir : c’est d’adopter une économie sous carbone et permettre ceux qui ont une économie verte de les réaliser.

Face aux nombreux questionnements sur les effets néfastes du climat à savoir l’érosion côtière, la forte chaleur, la dégradation des terres entrainant la baisse du rendement agricole prenant en otage la sécurité alimentaire, la COP21 doit être opportunité de trouver des solutions. Par conséquent, Mouhamadou Baldé, nous pensons qu’à paris, cette fois-ci, des résolutions fortes et contraignantes seront prises pour que les pollueurs prennent conscience des enjeux afin que cela change. 21 (rencontres : Ndlr) c’est beaucoup, mais ça peut être l’année du déclic.

Toutefois, chacun doit s’y mettre ne serait que pour les générations futures. Selon Fatou Dieng, « même si le réchauffement climatique n’est pas inéluctable, il faut quand même que nous fassions quelque chose, chacun de son côté pour qu’ensemble nos enfants et petits-enfants partout dans le monde aient un monde meilleur, pour qu’ils puissent avoir un minimum de confort pour leur vie par rapport au réchauffement climatique, par rapport à leur environnement ».

Par Saër SY