[Audio] – Kédougou : Les politiques Rse des industries minières passent inaperçues

0

C’est à cause de requêtes individuelles ou informelles, la politique Rse des entreprises extractives dans le Sénégal oriental manque de visibilité ou du moins n’est pas sentie par les populations de cette localité.

Le directeur exécutif de l’Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (Cicodev) Afrique, Amadou Kanouté explique ce qui fait que la politique Rse des industries extractives n’est pas sentie par les populations en dehors des taxes versées à l’Etat.

C’était à l’occasion d’un atelier de présentation des résultats de l’étude sur le «Financement  pérenne  de  la  santé  en  zone  minière :  le  cas  de  Kédougou »  avec l’appui de Oxfam, le lundi 14 décembre 2015.

Les  résultats  préliminaires  de  l’étude  font  état  de  trois  (3)  options pour  financer  la  santé  dans  la  zone  de Kédougou: (i) : le prélèvement sur les taxes locales ; (ii) : le prélèvement sur les taxes minières versés à l’Etat ; (iii) :  la  mise  en  place  de  partenariats  stratégiques  entre  les  acteurs :  Etat,  Collectivités  locales,  populations, Industries extractives, ONGs, PTFs pour financer la santé.

Dans sa démarche de création de consensus, CICODEV a lancé un processus inclusif d’évaluation citoyenne, de partage et de validation des résultats de l’étude.

Les trois options ont été présentées dans la semaine du 26 au 30 Octobre 2015 dans les trois (3) collectivités locales où se trouvent les Industries minières (Sabodala, Tomboronkoto et Dalafing) et ont regroupé les maires, chefs de village, populations, ONGs, autorités administratives et religieuses.  En tout, ces sessions d’évaluation citoyenne  ont  pu  regrouper  175  participants/ressortissants    de  quelque  35  villages  impactés  par  l’activité minière.

Par Saër SY

Laisser un commentaire