« Que l’Afrique évite le syndrome des conférences, des séminaires pour la COP22 et essayer de tirer profit de l’accord de la COP21» dixit El Hadji Moustapha Guèye

0

ElHadji M. Moustapha Guèye, maire de la Commune de Sokone par ailleurs membre de la délégation sénégalaise au Bourget prêt de Paris lors de la COP21 n’est pas passé par le dos de la cuillère pour éveiller les consciences africaines afin de tire profit de l’accord « ambitieux et contraignant » de la COP21.

L’édile de Sokone, désigné aussi coordonnateur du réseau des maires de Foundiougne estime qu’il est temps pour les africains de mettre un terme aux multiples conférences, séminaires et voyages en vue de préparer la COP22 qui se déroulera en terre marocaine en 2016. Pour lui, il urge d’user de tous les moyens nécessaires pour tirer profit de l’accord de Paris. «Comme toutes les grandes conférences, dès qu’elles prennent fin, les acteurs doivent essayer de tirer profit » a d’abord indiqué Moustapha Guèye. Qui ajoute : « c’est vrai que la conférence de Paris est passée. Et il est vrai que la conférence de Marrakech approche à grands pas. Mais vous savez, ce syndrome de préparer des conférences, des séminaires et des voyages à n’en plus finir, ça, il faut que les africains l’évite. Là il s’agit de tirer profit de l’accord de Paris. Comment le faire? (s’interroge-t-il). Et de répondre. D’abord que les Etats africains ratifient l’accord ensuite que les experts africains chacun dans son pays puisse préparer de bons projets qui sont des projets bancables et les acheminent aux populations nécessiteuses » conseillent El Hadji Moustapha Guèye, qui a doter sa commune d’un ambitieux projet intitulé « Sokone ville durable et solidaire » qu’il a présenté à Paris.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire