SENEGAL : Vers la professionnalisation des producteurs de maïs

0

La Programme d’Appui au Développement Agricole et à l’Entreprenariat Rural qui œuvre pour une agriculture porteuse d’un développement rural durable travaille à rendre professionnels les maïsiculteurs de la région de Kolda (sud).

En effet, le PADER a l’ambition de faire passer ces producteurs des pratiques de l’agriculture de subsistance vers l’agriculture de marché. Ceci par l’amélioration de la productivité et une bonne connaissance du marché pour un meilleur écoulement de leur production. Ainsi, les maïsiculteurs du Fouladou viennent de bénéficier de deux journées de coaching commercial les 28 au 29 décembre derniers.

Il s’agit concrètement pour cet atelier de « renforcer les capacités de négociation des bénéficiaires par l’information et la sensibilisation sur les enjeux de la contractualisation commerciale afin de les amener à développer leur métier pour une bonne commercialisation », a expliqué Mamadou Camara, Expert en production végétale et mise en marché à l’antenne du PADER à Tambacounda par ailleurs facilitateur de cette session.

A l’en croire, cette professionnalisation doit passer aussi par la lutte contre la vente dispersée. Ainsi, il a été décidé au cours de cet atelier de grouper désormais la production pour pourvoir vendre à un prix gagnant-gagnant. D’ailleurs les travaux de cet atelier d’échanges et de partages d’expériences ont permis de fixer, cette année, le prix de vente du Kilogramme de maïs à 150 F CFA.

Du côté des producteurs, on se félicite de l’accompagnement et du soutien du PADER qui contribue à « l’autonomisation des producteurs de maïs », a fait savoir Oumar Barry président de la coopérative des maïsiculteurs de Sobouldé dans le département de Médina Yoro Foula. Pour lui, le PADER vient ainsi sonner le glas des prix imposés aux producteurs par des acheteurs qui ne pensent qu’à leurs intérêts.

Ismaila Mansaly / Vivafrik

Laisser un commentaire