La BAD booste l’énergie sénégalaise avec une enveloppe de 39,1 milliards FCFA

0

La Banque africaine de développement (Bad) a accordé mardi au gouvernement sénégalais un financement de 79,1 milliards FCFA (environ 116,85 millions d’euros) destiné au projet de parc de technologies numériques et du projet d’énergie de l’Organisation pour la Mise en valeur du fleuve Gambie (Omvg), relate starafrica.com et lu par vivafrik.com.

L’accord de financement a été paraphé par M. Amadou Bâ ministre de l’économie, des finances et du plan et M. Mamadou Lamine N’Dongo, représentant résidant de la BAD au Sénégal.
Le financement du projet de parc de technologies numériques s’élève à 40 milliards FCFA tandis celui du projet d’énergie de l’Omvg se situe à 39,1 milliards FCFA. « Il apparait clairement qu’avec ces financements importants, le groupe de la Bad concrétise son soutien constant à la mise en œuvre des projets du Plan Sénégal émergent (Pse), notamment dans les domaines de l’énergie et des technologies de l’information et de la communication » a affirmé M. Bâ. Ainsi, poursuit-il, en s’orientant résolument vers la production d’une énergie propre et renouvelable, le Sénégal accorde une priorité au financement du projet d’énergie de l’Omvg. Il s’agit d’aménager un barrage hydroélectrique à Sambangalou dans la région de Kédougou (Sud-Est), d’une puissance de 128 (mégawatts), et de construire un réseau d’interconnexion électrique constitué de 1677 km de lignes haute tension de 225 kV (kilovolts) et de 15 postes de transformation.

Concernant le projet de parc de technologies numériques, le ministre est d’avis que « cet investissement sans précédent dans ce secteur moteur de l’économie sénégalaise, concourt au développement du secteur privé, à la promotion de l’innovation dans le domaine des Tic, mais aussi et surtout à la création massive d’emplois, en particulier dans l’économie de l’information et de la communication ».

Moctar FICOU / VivAfrik