SIA 2016 à Versailles (Paris): Le Sénégal compte adopter une démarche de qualité

1

L’Union Nationale des Chambres de Commerce d’Industrie et d’Agriculture du Sénégal (UNCCIAS) a tenu, hier dans ses locaux, une réunion d’information sur le Salon International de l’Agriculture (SIA) qui aura lieu à Paris à la porte de Versailles  du 27 Février au 06 Mars 2016. Une occasion pour les organisateurs de recueillir les doléances des parties prenantes et d’en tenir compte en vue de véhiculer une bonne image du Sénégal.

L’Union Nationale des Chambres de Commerce d’Industrie et d’Agriculture du Sénégal (UNCCIAS), sous la houlette du Ministère de l’Agriculture et de l’Equipement Rural (MAER) à « adopter une démarche de qualité pour véhiculer une bonne image du Sénégal à l’extérieur » selon Serigne Mboup lors de la prochaine tenue du Salon International de l’Agriculture (SIA).

Pour ce qui est de l’espace Sénégal, les responsables sénégalais soulignent que pour le moment une superficie de 300m2 leur ait dédiée et qu’ils sont en train de négocier pour l’agrandir en vue de satisfaire la demande des participants.

Les innovations majeures que comptent apporter le Sénégal pour cette édition sont : le réaménagement des stands (Agrandissement), la facilitation des rencontres B2B, la dimension universitaire.

L’étroitesse des stands, le mélange des stands de produits périssables et des services, le manque de visibilité des sponsors, l’acheminement des marchandises, la réservation tardive d’espace pays par le Sénégal, la traçabilité dans la livraison des bagages, et l’organisation de rencontre B2B ont été les principales doléances des acteurs qui envisagent d’aller au Salon International de l’Agriculture de Paris (France).

Par Saër SY

1 COMMENTAIRE

  1. C’est du n’importe quoi au niveau du comité d’organisation. L’UNCCIAS n’a pas joué son rôle auprès des participants professionnels. Ils encaissent l’argent des visiteurs professionnels à hauteur de 1 180 000f chacun sans assistance ni rien. Le montant versé ne couvre absolument rien. Il appartient à la personne d’aller faire sa réservation d’hôtel, sa réservation de billet, l’assurance schengen, l’achat des billets entre autres. Toutes ces dépenses sont à la charge du participant.

    Aucune assistance croyez-moi! Or, en France l’entrée au parc des Expos de Paris pour ce SIA 2016 est de 13€ soit 8 515f le billet d’entrée. Imaginez la différence entre 8 515f et 1 180 000f c’est une grosse arnaque entre Serigne Mboup Président de l’UNCCIAS et Baboucar Bop commissaire du SIA ici au Sénégal.

    J’interpelle le Ministre de l’Agriculture M. Papa Abdoulaye SECK, de demander à l’UNCCIAS ce que représente les 1 180 000f versés par les visiteurs professionnels. Et n’oubliez pas que l’UNCCIAS n’apporte aucune assistance pour l’obtention des visas.

    Si le Président de la République veut encourager le développement de l’agriculture, je le recommande de donner de la considération aux acteurs et producteurs. Aujourd’hui, l’UNCCIAS a encaissé des millions et des millions de participants (visiteurs officiels) sans que ces derniers ne connaissent la suite (pas de programme envoyé pour le moment, pas d’assistance pour les visas, ni de réservation hôtel, etc).

    Moi, je partirai Inshallah mais je crains pour ces centaines de personnes ayant versé leur argent sans appui de l’UNCCIAS.