Moody’s s’appuie sur la COP21 pour motiver les émissions d’obligations vertes

0

L’agence de notation Moody’s a indiqué, dans un rapport publié le 1er février et rendu publique le 17 du même mois, puis visité par vivafrik.com, que les émissions d’obligations vertes devraient dépasser la barre de 50 milliards de dollars en 2016, pulvérisant ainsi le record  de 42,4 milliards enregistré en 2015.

Pour le vice-président de Moody’s, Shilling Henry, la COP21 et la signature de son accord servira de base pour encourager plus d’émissions d’obligations vertes.  «Nous nous attendons à ce que l’élan de la COP21 ainsi que la ratification officielle de l’accord de Paris prévue le 22 avril 2016 (journée internationale de la terre-mère, Ndlr) motivent des émissions additionnelles et répétées d’obligations vertes». A l’en croire, la COP21 semble en effet avoir eu un effet décisif sur la prise en compte des enjeux environnementaux par le secteur financier puisque sur le seul quatrième trimestre de 2015, trimestre durant lequel a eu lieu la COP 21, plus de 15  milliards de dollars d’obligations vertes ont été émises au niveau mondial. Selon notre source, Moody’s a également précisé que la hausse prévue des émissions d’obligations vertes sera favorisée par l’appétit des investisseurs institutionnels, des grandes fortunes et des investisseurs de détail pour ces produits financiers. Les nouvelles réglementations incitant à l’investissement dans ce petit segment du marché de la dette destiné à financer les projets environnementaux, les énergies propres, les transports en commun et d’autres projets sobres en carbone contribueront aussi à l’essor du marché des obligations vertes. En 2015, Moody’s a recensé 197 «green bonds» émis par 105 institutions financières et entreprises différentes.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here