Vers l’obtention d’un régulateur dans la filière anacarde au Ghana

0

Le Ghana envisage la création d’un organe de régulation de la filière anacarde. C’est ce qu’a indiqué le Dr Yakubu Alhassan, numéro deux du ministère de l’alimentation et de l’agriculture, à l’occasion de l’ouverture d’une rencontre internationale réunissant 70 experts de la filière au Ghana.

Selon l’officiel repris par Ecofin, cet organe permettra de créer un environnement favorable à la croissance de la production de la noix et d’offrir un cadre formel aux interactions entre l’exécutif et les différents acteurs de la filière. Dernier avantage, il sera un outil important dans l’adoption de bonnes pratiques agricoles par les producteurs de cacao. La rencontre a également été l’occasion pour le Dr Alhassan de rappeler que son ministère venait de s’engager dans un plan décennal de développement de la filière anacarde. Ce plan prévoit de faire passer la production ghanéenne de noix de cajou de 70 000 tonnes en 2015 à 150 000 tonnes tout en favorisant l’accès des transformateurs locaux à la matière première.

Moctar FICOU / VivAfrik

Laisser un commentaire