L’énergéticien Voltalia au service des énergies vertes au Maroc

0

Un an après l’arrivée sur le marché marocain de Voltalia, l’énergéticien français a très vite repris goût au business des énergies vertes, peut-on lire dans l’édition du 31 août de L’Economiste cité par energies-renouvelables-afrique.com qui nous apprend que l’enseigne française totalise aujourd’hui quelque 147 mégawatts (Mw) de projets en cours d’instruction au Maroc. Dans ce même laps de temps, l’entreprise a aussi finalisé une opération de croissance en phagocytant Alterrya Maroc, une société de développement de projets dans les énergies.

La société s’offre, du coup, un lot de portefeuilles de projets en prospection et en développement d’une capacité potentielle totale de 185 Mw en éolien et de 100 Mw en solaire. En effet, la société dévoile des projets à divers stades d’avancement. Les premiers pourraient démarrer dans les deux prochaines années. Cette opération intervient après le dépôt, en début d’année, des demandes d’autorisation pour quatre projets de centrales hydroélectriques, un projet solaire et un projet éolien. Déjà présent dans cinq pays de par le monde, le producteur indépendant international d’électricité développe et exploite des projets multi-sources pour un total de 376 Mw installés. Au Maroc, côté positionnement, l’entreprise mise sur le segment de la production pour compte privé et notamment industriel. Elle se positionne aussi sur les marchés publics portés désormais par Masen.

Laisser un commentaire