Des burkinabés au Sénégal pour copier le modèle du PRODAM

0

Une mission burkinabé, du Projet de valorisation de l’eau dans le nord (Pven) séjourne dans la région de Matam au Sénégal pour s’inspirer des projets agricoles initiés par le Projet de développement agricole de Matam (Prodam), a constaté l’APS.

« La Banque ouest-africaine de développement (Boad), notre bailleur commun, nous a suggéré de venir au Sénégal, afin de pouvoir constater les résultats faits par le Prodam dans le cadre du développement de l’agriculture, dans cette partie du Sénégal », a expliqué Sorgho Urich Grégoire, un des membres de la délégation. Il s’est appesanti sur les résultats obtenus grâce au Système de riziculture intensive (Sri). Il a indiqué que le Pven souhaite s’inspirer de l’expérience sénégalaise, qu’elle compte reproduire au Burkina Faso dans l’optique « d’obtenir les mêmes résultats » dans le nord du pays. A cet effet,) le projet entend s’appuyer sur l’expérience des Sociétés d’intensification de la production agricole (Sipas), a-t-il souligné, insistant notamment sur l’irrigation à moindre coût.

Le président de l’association des producteurs du Bosséa et de Nguénar, Amadou Niang, a, quant à lui, salué l’initiative du Prodam d’avoir initié ce nouveau système d’irrigation qui a « permis de changer de comportement ». Il a insisté sur ses retombées bénéfiques, soulignant qu’avec cette dynamique, « le Sénégal atteindra l’autosuffisance en riz d’ici 2017 ». Dans le cadre de sa politique de lutte contre la pauvreté, le Prodam a emblavé plus de 3.000 hectares dans la région de Matam.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here