La BEI contribue à l’approvisionnement en eau potable au Sénégal avec un prêt de 100 millions d’euros

1

Les autorités sénégalaises n’oublieront pas de sitôt l’acte posé par les dirigeants de la Banque européenne d’investissement (Bei). En effet, en marge des assemblées annuelles de la Banque mondiale à Washington, la République du Sénégal et la Bei ont signé ce jour un accord de prêt de 100 millions d’euros qui permettra de financer un projet visant à assurer l’approvisionnement en eau de la ville de Dakar.

A en croire nos confrères de financialafrik.com, l’accord de financement et la convention de projets relatifs au prêt pour l’approvisionnement en eau ont été signés par Ambroise Fayolle, vice-président de la Bei, Amadou Ba, ministre sénégalais de l’économie, des finances et de la planification, et Charles Fall, directeur général de la Société nationale des eaux du Sénégal (Sones). L’intervention de la Bei servira à financer la construction d’une station d’épuration d’une capacité de 100 000 m³ d’eau potable par jour (capacité maximale de 200 000 m³ par jour si nécessaire) et d’une conduite d’environ 210 km. Le projet desservira une population de 3,9 millions de Sénégalais (28% de la population nationale), dont 3 millions situés dans la région de Dakar, ainsi que celle située dans les villes traversées par la nouvelle conduite (Thies, Tivaouane, Louga, etc.). Il contribuera à combler le déficit en eau que connaît actuellement la capitale du pays, singulièrement les banlieues, pour assurer la viabilité de l’approvisionnement en eau. La Société nationale des eaux du Sénégal (Sones) sera chargée de la mise en œuvre du projet.

Moctar FICOU / VivAfrik

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here