Selon Birame Faye, Matam attend 1 000 biodigesteurs à l’horizon 2019

0

La région de Matam (nord) va bénéficier de 1000 biodigesteurs, d’une capacité de 8 à 18 m3, « d’ici à 2019 », a-t-on appris du responsable de la division des combustibles domestiques à la direction des hydrocarbures du ministère de l’énergie et du développement des énergies renouvelables.

Birame Faye a fait l’annonce, jeudi, au cours d’un comité régional de développement (Crd) tenu dans les locaux du centre culturel de Matam. Cette dotation en biodigesteurs s’inscrit dans la mise en œuvre du Programme national de biogaz (Pnb), qui est, selon M. Faye, la bienvenue dans la région de Matam, caractérisée par un climat semi-aride et « une grande déforestation ». « Nous comptons sur l’engagement des populations à adhérer à ce programme que le gouvernement du Sénégal va financer avec l’appui de son partenaire qui est l’Union européenne », a-t-il lancé aux journalistes d’esoleil.sn. Avec le biogaz domestique, explique M. Faye, « beaucoup d’activités génératrices de revenus seront développées dans la région à partir de cette énergie », au profit de l’agriculture et de l’élevage, sans compter son apport dans l’alimentation des cuisines. Cette énergie est obtenue à partir de la fermentation de matières organiques telles que la bouse de vache, « d’où l’utilité de fixer ces ruminants sur place », a relevé Birame Faye.

D’après l’adjoint au gouverneur chargé de l’administration, Souleymane Sow, « ce programme est venu à son heure », en ce qu’il va permettre de lutter contre la déforestation, « un fléau à combattre ».  « Le biogaz aura un impact sur l’économie des ménages. Il s’y ajoute qu’avec l’énergie obtenue à travers ce biogaz, on pourra développer différentes choses telles que l’engrais, la nourriture de volaille, etc. », a-t-il conclut.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here