Abdeladim Lhafi appelle l’Afrique à utiliser de manière rationnelle et durable, ses ressources naturelles

0

L’Afrique doit bâtir une coopération élargie et renforcée en vue de sécuriser et d’utiliser, de manière rationnelle et durable, ses ressources naturelles de base et de renforcer sa résilience face aux changements climatiques, a suggéré, lundi à Marrakech, Abdeladim Lhafi, haut-commissaire aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification du Maroc.

« Cette coopération devrait opter pour une approche pragmatique, pro active, et pluridimensionnelle pour traiter les causes profondes des conflits profonds en Afrique » a confié M. Lhafi à l’envoyé spécial de l’APS au Maroc. Le haut-commissaire intervenait à la réunion ministérielle sur l’initiative 3 S (soutenabilité, stabilité et sécurité en Afrique). Les changements climatiques exercent une pression sans précédents sur les ressources naturelles en Afrique et « certaines prévisions estiment qu’à l’horizon 2030, 37% des terres agricoles africaines, ne seront plus cultivables », prédit la Fao (Organisation des nations unies pour l’alimentation et l’agriculture). De plus l’institution ajoute que « d’ici à 2050, une personne sur 20 risque d’être sous-alimentée. Cette vulnérabilité, risque de s’accentuer davantage dans une Afrique qui comptera plus de 2 milliards d’habitants d’ici à 2050 et 4 milliards à la fin de ce siècle ». « L’Afrique doit faire confiance à l’Afrique et compter sur elle-même » a rappelé l’officiel marocain, citant les propos du Roi Mohamed VI.

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here