Quand Calvin Tiam transforme des déchets plastiques en toiture de maison

0

Au Burkina, plus de 80% des toitures des habitations sont en tôles métalliques, une situation qui demeure la principale cause des chaleurs intenses dans les habitations. Depuis 2012, le jeune camerounais Calvin Tiam, s’est engagé à transformer  des sachets plastiques en toitures des maisons.  Selon africatopsuccess.com, l’objectif visé est de réduire la chaleur générée par les tôles métalliques et aussi contribuer à la protection de l’environnement.

Pour y parvenir, le jeune promoteur de TECO2 (Toiture écologique et économique) s’est allié à une trentaine de groupements et associations. « Notre toiture a passé la phase de prototype et nous venons d’achever les travaux pour la construction d’une unité de production semi-artisanale afin de produire à grandeur réelle les premiers revêtements de toiture TECO2» s’est-il félicité. Intéressé par le projet, 2IE (l’Institut internationale d’ingénierie de l’eau et de l’environnement) il a effectué des tests sur les prototypes de TECO². Selon le site Itaboutmyafrica, les résultats à l’issue des tests ont été concluants du point de vue sécurité incendie principalement. « C’est à un autre problème non moins grave auquel ce matériau apportera des solutions, il s’agit de la dissémination des sachets plastiques dans les rues », explique-t-il. Près de 7 ans après le lancement du projet, TECO2 a créé près d’une centaine d’emplois au Burkina Faso.

La start-up ambitionne être une  référence dans la promotion des matériaux locaux dans les écoconstruction, notamment des revêtements de toitures écologiques pour l’accès à un logement décent en Afrique. Elle prévoit également dans les années à venir, recycler plus de 500 tonnes de déchets plastiques par an.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here