Afin d’améliorer le cadre de vie des béninois, Septime Tagnon adresse une lettre ouverte au Président Patrice Talon

0

Patrice Talon, Président du Bénin. Ph : Présidence de la République.

Lettre ouverte à Monsieur Patrice TALON, Président de la République du Bénin.

Excellence, Monsieur le Président,

Lors de la présentation du Programme d’Action Gouvernemental et à travers les actions entreprises depuis votre investiture j’ai noté un fort engagement de votre part pour l’amélioration de notre cadre de vie.

En termes d’environnement, le Bénin n’est pas gâté par la nature. Mais, force est d’admettre que l’action du Béninois contribue à une dégradation accélérée de notre environnement.

Monsieur le Président,

C’est un secret de polichinelle de rappeler que Cotonou et les grandes villes du pays sont confrontés à la gestion quotidienne des déchets solides et liquides. Les dépôts de transit des ordures dans nos communes, ont vite fait de devenir des dépôts définitifs.

Aussi c’est le lieu de rappeler que Cotonou est pratiquement la seule ville où, il n’est pas rare de voir des gens vider les égouts de leur toilette dans la rue à moindre goutte de pluie, quand ils n’y vident pas carrément leurs poubelles. Je pense qu’il faille ré-instituer la police sanitaire afin d’imposer le respect de certaines règles à nos concitoyens récalcitrants qui ne veulent pas comprendre que vivre en société a un minimum d’exigence.

Monsieur le Président,

Nos villes sont confrontées à l’épineux problème des sachets plastiques. Les sacs en plastique sont le symbole du gaspillage inhérent à nos sociétés de consommation. Des millions de sacs plastiques ne sont pas jetés à la poubelle mais abandonnés dans la nature chaque année et mettent des siècles à se décomposer. Ils défigurent le paysage, notre cadre de vie.

Les sacs en plastique sont dans une très large mesure superflue et inutile. En plus de porter un coup dur à l’élevage, parce que un véritable poison pour les animaux qui les avalent, les déchets plastiques prennent d’assaut de façon malpropre nos rues et ruelles.

Monsieur le Président,

Vous devrez vous attaquer au spectacle désolant qu’offre la prolifération incontrôlable des sachets plastiques nuisibles à la santé humaine et animale.

Il s’avère indispensable d’instituer une Campagne Nationale de sensibilisation et de lutte contre les déchets plastiques en attendant que nos honorables députés ne votent la loi ayant pour objet d’interdire la production, l’importation, la commercialisation, la détention, la distribution et l’utilisation des sachets en plastique non dégradables en République du Bénin.

Je me tiens à la disposition de tous interlocuteurs que vous voudrez bien éventuellement désigner dans le cadre de l’élaboration et la mise en œuvre d’un plan d’action pour le bannissement des sachets plastiques.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l’assurance de ma plus haute considération et de ma vigilance citoyenne.

Cotonou, le 09 Janvier 2017.

Septime Romarik M. TAGNON

Tel : 96488181

Moctar FICOU / VivAfrik

Source : beninwebtv.com

Laisser un commentaire