Les ministres africains de l’environnement saluent la Déclaration du premier Sommet d’action de l’Afrique pour la co-émergence du continent, adoptée à Marrakech

0

Les ministres africains de l’environnement se sont félicités à Libreville, de la Déclaration du premier Sommet d’action de l’Afrique pour la co-émergence du continent, adoptée en novembre 2016 à Marrakech.

Réunis les 15 et 16 juin dans la capitale gabonaise pour les travaux de la 16è session de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (Cmae), ils se sont également félicités de la Proclamation de Marrakech pour l’action en faveur du climat et du développement durable en Afrique. Cette session de la Cmae a été sanctionnée par l’adoption de la « Déclaration de Libreville » sur l’investissement dans des solutions environnementales novatrices. Le Maroc était représenté à ce rendez-vous par une importante délégation, conduite par la secrétaire d’Etat en charge du Développement durable, Mme Nezha El Ouafi, rappelle atlasinfo.fr. Dans leur « Déclaration », les ministres africains font état, par ailleurs, de leur conviction que le développement de l’économie verte en Afrique peut contribuer à l’augmentation des revenus, la création d’emplois et de richesses, l’utilisation rationnelle des ressources, l’accroissement de la productivité et à l’amélioration de la santé et de la compétitivité, tout en apportant des bienfaits sociaux et en répondant aux préoccupations environnementales. Ils y soulignent qu’il ne peut y avoir de développement durable sans accès à des moyens de mise en œuvre suffisants, prévisibles et durables, dont le renforcement des capacités, le transfert et le développement de technologie et l’appui financier.

Laisser un commentaire