La Tunisie autorisée à exporter ses produits agroalimentaires en Suisse

0

Les autorités tunisiennes  et suisses ont conclu ce mardi 19 décembre 2017 une convention portant sur la facilitation des exportations tunisiennes vers la nation helvète et les marchés voisins. Cet accord entre dans le cadre du programme suisse Swiss import promotion programme (Sippo).

D’après les sources officielles, cet accord signé par le ministre tunisien du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Laâdhari et l’ambassadeur de suisse en Tunisie, Rita Adam, fait partie du programme suisse « Swiss import promotion programme (Sippo) » visant à faciliter les importations en provenance de pays en transition tels que la Tunisie. Si l’on se fie à nos sources, ce programme est doté d’un budget de 1,5 million de francs suisses (environ 4 millions de dinars) et couvre trois ans (2017 à 2020). En cas de succès, ce programme sera reconduit deux fois sur la même durée. La convention signée entre la Tunisie et la Suisse vise essentiellement les produits de la pêche à haute valeur ajoutée, les aliments transformés et les ingrédients naturels.

Et la Suisse de s’engager, par cet accord, dans la transition économique tunisienne, un engagement pris depuis 2011 qui vise à soutenir la transition de l’économie de la Tunisie jusqu’en 2020. « Nous voulons davantage travailler sur tout ce qui est transition économique et création d’emplois, et le projet que nous venons de signer s’inscrit dans ce cadre (…) Il s’agit d’un outil du ministère de l’Économie suisse qui est appliqué dans plusieurs pays avec des marchés intéressants et qui veut encourager l’exportation vers la Suisse mais aussi vers d’autres marchés européens », a déclaré Rita Adam lors de la conférence de presse. Qui confirme que son pays tient durant les trois prochaines années, à aider à accroître les exportations tunisiennes vers le marché suisse : « Si les autorités suisses ont décidé de lancer ce programme en Tunisie c’est que nous pensons qu’il y a un important potentiel qui n’est pas encore entièrement exploité », a-t-elle ajouté.

Pour sa part, Zied Laâdhari a soutenu que cet accord permettra à la Tunisie d’accéder plus facilement aux marchés étrangers et d’écouler ses produits non seulement sur ce marché mais aussi dans les pays voisins. A l’en croire, grâce à cet accord, des organismes tunisiens comme le Centre de promotion des exportations (Cepex), la Chambre de commerce et d’industrie de Tunis (Ccit), l’Agence de promotion des investissements agricoles (Apia), le Groupement des industries de conserves alimentaires (Gica) et le Groupement interprofessionnel des produits de la pêche (Gipp), recevront des subventions leur permettant d’accompagner les entreprises tunisiennes et les aider à pénétrer ce marché.

Moctar FICOU / VivAfrik