Manganèse : Le Gabon veut devenir premier producteur mondial dès 2019

0

Déjà 5 millions de de tonnes en 2017, un record du pays dans la production de ce rarissime minerai, le manganèse. Trois entreprises extractives s’affairent dans l’exploitation du manganèse au Gabon, la Compagnie minière de l’Ogooué, filiale de groupe français Eramet, revendique à elle seule 4 millions de tonnes, la Compagnie industrielle et commerciale des mines de Huazhou et la Gabon mining ont une production cumulée de 1 million de tonnes.

Le pays ne compte toutefois pas s’arrêter en si bon chemin, l’ambition est grande et vise clairement la première place du podium mondial en termes de production de manganèse si précieux à la fabrication de certains alliages. Christian Magnagna, ministre gabonais en charge des mines est très optimiste :

« Pour l’année 2018, nous envisageons d’atteindre 6 millions de tonnes de production de manganèse, en vue de faire du Gabon le premier producteur mondial à l’horizon 2019 ».

Quid de la transparence dans les industries extractives au Gabon ?

Le Gabon exclu de l’ITIE, l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives depuis 2013 pour non-conformité aux normes et processus. Le pays n’aurait produit que trois rapports entre son adhésion en 2004 et 2009. L’avènement d’Ali Bongo Ondimba au pouvoir n’y changera rien !

Même si le gouvernement dans un communiqué de presse dit continuer  «à œuvrer à une amélioration continuelle de la bonne gouvernance », tout de même, cet aspect dans le secteur minier reste une préoccupation primordiale au Gabon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here