La centrale solaire Cheikh Anta Diop inaugurée au Sénégal

0

Le premier ministre sénégalais Mahammad Boun Abdallah Dione a inauguré le 16 janvier 2018 à Mbouki la centrale solaire Ten Mérina de Mérina Ndakhar dans la commune du même nom, département de Tivaouane.

Avec l’installation de 92 000 panneaux photovoltaïques, la réalisation de la centrale Cheikh Anta Diop de Mérina Ndakhar est le fruit d’un partenariat stratégique entre l’ancien ministre Abdou Fall, développeur initial du projet et président de Coperes, et Tenergie, société de droit français, producteur indépendant d’énergie renouvelable. Estimée à un coût de 28 milliards de francs CFA pour une concession de 25 ans, la nouvelle centrale est baptisée Pr Cheikh Anta Diop. Elle répondra aux besoins énergiques de plus de 225 000 habitants et permettra d’éviter l’émission de 33 300 tonnes de CO2 par an, selon ses promoteurs. Remerciant les partenaires du projet (Eiffage, Meridiam et Fonsis), Aymérou Gningue, maire de la commune deMérina Ndakhar s’est réjoui des efforts consentis par l’Etat du Sénégal dans la production des énergies renouvelables après la mise en service de quatre centrales dans la région de Thiès. Ce qui, de l’avis de Mahammad Boun Dionne, est le fruit d’une « vision, une politique basée sur le mix-énergétique ».

« Après la mise en service des centrales dual-fuel de 105 MW de Taïba Ndiaye, la centrale solaire de Méouane de 30 MW et de Malicounda pour 22 MW et aujourd’hui la centrale solaire de Mérina Ndakhar de 30 MW, seront implantées prochainement, dans cette belle région de Thiès les centrales de Diass de 25 MW, éolienne de Taïba Ndiaye pour 159 MW, et Charbon de Mboro 300 MW additionnels. Ce qui représente une puissance globale de 671 MW supérieure à la puissance installée dont disposait Senelec en 2012 au moment de l’accession du président Macky Sall au pouvoir », a laissé entendre le chef du gouvernement. Renchérissant qu’« avec tous ces projets, la région de Thiès sera assurément le hub énergétique, un hub de fait de sa position centrale par rapport aux grands centres de consommation de notre pays ».

Moctar FICOU / VivAfrik

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here